Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouattara assure les travailleurs de son engagement à œuvrer pour leur bien être

Publié le mardi 1 mai 2018  |  AIP
Cérémonie
© Abidjan.net par Marc-Innoncent
Cérémonie officilelle de commémoration de la fête du travail
Mardi 1er Mai 2018. Abidjan. Le Président de la République, Alassane Ouattara, a présidé la cérémonie commémorative de la fête du travail. C`était à l`esplanade du Sofitel Hôtel Ivoire ce jour.


Abidjan – Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a assuré, mardi, les travailleurs du secteur public et privé, lors de la cérémonie de célébration de la fête du travail au Palais présidentiel d’Abidjan, de sa volonté d’œuvrer à leur bien être.

« Sur 150 doléances, quasiment 130 ont été réglés. Je félicite le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale », s’est rejoui M. Ouattara, livrant son adresse, en réponse aux revendications des centrales syndicales. Le président de la Républque a invité les partenaires sociaux, à se retrouver en mai pour s’accorder sur les points restants.

Pour le Président Ouattara, en accédant à la majorité de ces revendication, l’Etat ivoirien marque sa détermination " à garantir un bien être aux ivoiriens".

Se félicitant des performances économiques de la Côte d’Ivoire avec « une croissance vigoureuse de 9 % en moyenne sur la période 2012 – 2016 et de 7,2% en 2017 », Alassane Ouattara a promis de redistribuer les fruits de cette croissance à tous.

A cet effet, il a rappelé, au titre du dialogue social, avoir donné satisfaction à la majorité des revendications portées par les fonctionnaires en janvier 2017, entre autres, le paiement du stock des arrières dus aux enseignants, la revalorisation depuis le 1er janvier 2018 du salaire des fonctionnaires ne bénéficiant pas d’une grille salariale particulière, et le recours au dernier paiement indiciaire pour le calcul de la pension de retraire.

Outre ces mesures, Alassane Ouattara a déclaré avoir pris en compte des dépenses pro-pauvres qui prennent en compte près d’un tiers des dépenses budgétaires nationales.

Pour lui, "l’absorption du chômage est une réalité", avec près de 2 millions d’emplois crées durant la période 2011 à 2016.

La mise en place d’un cadre institutionnel pour lutter contre la vie chère et la volonté gouvernementale de rendre plus performant le système de santé, avec une allocation budgétaire de 823 milliards francs CFA, sont des réalités tangibles, a-t-il soutenu.

« L’amélioration des conditions de vie de nos populations constituent une préoccupation constante du gouvernement », a insisté, par ailleurs, le chef de l’Etat, qui dit avoir institué des filets sociaux collectifs, destinés à 35.000 ménages en milieu rurale, à travers des primes trimestriels de soutiens monétaires.

Nmfa
Commentaires


Comment