Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La Côte d’Ivoire enregistre un taux de 81% d’accès à l’eau potable (Alassane Ouattara)

Publié le mardi 1 mai 2018  |  APA
Pénurie
© Abidjan.net par Atapointe
Pénurie d`eau potable à Ahoue: Le gouverneur Beugré Mambé soulage les populations
Mercredi 19 décembre 2012. Ahoué (Route d`Alépé). Le gouverneur du district d`Abidjan, Beugré Robert Mambé a inauguré en présence du sous-préfet de la circonscription et de M. Roberto, représentant le maire de la ville de VISE( Portugal), un point d`adduction d`eau potable. Cet acte a été apprécié par les 1000 âmes qui vivent dans ce village.


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le président ivoirien, Alassane Ouattara a relevé mardi que la Côte d’Ivoire enregistre un taux de 81% d’accès à l’eau potable contre 50% en 2011.

« Le gouvernement a adopté le programme d’eau pour tous il y a quelques années qui est de 1300 milliards FCFA. Ce programme permettra de porter le taux d’accès à l’eau potable à 95% d’ici 2020. Actuellement nous sommes à 81% comparé à 50% en 2011 quand je suis arrivé aux affaires », a affirmé M. Ouattara dans un discours prononcé lors de la célébration officielle de la fête du travail au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau.

« Je souffre moi-même puisque Bouaké est une ville importante pour nous tous », a-t-il exprimé relativement à la pénurie d’eau qui sévit depuis quelques semaines à Bouaké (Centre-Nord ivoirien, deuxième ville du pays).

« Nous avons prévu des solutions urgentes pour réduire le calvaire des populations. 15 camions citernes ont été envoyés dans la région, près d’une dizaine de forages sont en cours de réalisation », a fait savoir M. Ouattara annonçant par ailleurs, que la Banque mondiale effectuera une mission cette semaine pour évaluer « le financement du recueillement de l’eau à partir du lac Kossou) ».

Poursuivant, le chef de l’État ivoirien a assuré aux organisations syndicales des travailleurs, l’engagement de son gouvernement à garantir « à chaque ivoirien et ivoirienne des meilleurs conditions de vie et de travail».

Le gouvernement reste engagé à mettre au nombre de ses priorités, les dépenses pro-pauvres estimées à presqu’un tiers du budget national, a-t-il souligné, ajoutant qu’au plan de la création d’emplois, «nos efforts constants ont permis la création de plus de 2 millions d’emplois entre 2011 et 2016». Relativement aux doléances des travailleurs ivoiriens, M. Ouattara a indiqué que sur 150 points de revendications présentés l’an dernier par ceux-ci, 130 ont été réglés.

«Le gouvernement a donné satisfaction à la majorité des revendications portées par les organisations syndicales des fonctionnaires en janvier 2017», s’est félicité le numéro un ivoirien qui a annoncé, dans la foulée, la reconduction de l’appui de 800 millions FCFA aux organisations syndicales des travailleurs.

LB/ls
Commentaires


Comment