Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La centrale syndicale « Humanisme » déplore la cherté de la vie à Bondoukou

Publié le mercredi 2 mai 2018  |  AIP


Bondoukou– Le porte-parole de la centrale syndicale « Humanisme », Coulibaly Adama a déploré la cherté de la vie "qui se pose avec acuité" à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), lors de la célébration, mardi, de la fête du travail.

« A Bondoukou, le marché est très cher et les prix des denrées alimentaires de première nécessité sont exorbitants », a fait savoir Coulibaly Adama, indiquant que cette cherté de la vie menace la quiétude des familles.

S’exprimant sur les difficultés quotidiennes que rencontrent les travailleurs, le porte-parole de la centrale a évoqué les coupures intempestives d’électricité qui entraînent l’endommagement des appareils et le ralentissement ou l’arrêt des activités économiques de la ville.

« La conséquence majeure de ces coupures d’électricité est l’interruption quasi quotidienne de l’approvisionnement de nos ménages en eau potable, source de vie sans laquelle aucune activité n’est possible », a-t-il relevé.

Le porte-parole a néanmoins salué le gouvernement pour avoir engagé le dialogue social avec la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGEFCI) à propos de l’annexe fiscale au budget de l’Etat pour l’année 2018.

Plusieurs associations et formations syndicales ont participé à la fête du travail qui s’est déroulée à la préfecture.


zaar/fmo
Commentaires


Comment