Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La mévente du cajou affecte les activités commerciales à Niakara

Publié le mercredi 2 mai 2018  |  AIP
La
© Autre presse par DR
La noix de cajou


Des commerçants du département de Niakara, notamment des tenanciers de maquis, de quincailleries et autres boutiques, se disent préoccupés par la stagnation de leurs activités due à la mévente selon eux, de la noix du cajou dont la campagne cette année se déroule dans la morosité.

« L'année dernière, les choses bougeaient beaucoup et je pouvais écouler entre 20 et 35 tonnes de ciment par jour sans compter les tôles, les pots de peinture, le fer et autres », a indiqué dimanche un quincailler, Gabégnan Silué approché par l’AIP.

Lui emboitant le pas, un vendeur de motocyclettes et de tricycles à Tortiya, Seydou Yéo, estime que cette situation est due non seulement au mauvais rendement des exploitations agricoles mais aussi et surtout à la mévente de la noix de cajou. « Aujourd’hui, certains paysans bradent leurs produits à 400 ou 350 FCFA le kilogramme », a-t-il fait savoir.

La campagne de commercialisation de la noix de cajou 2018 s'est ouverte le 15 février avec un prix planché bord champ aux producteurx fixé à 500 FCFA le Kg par le Gouvernement contre 440 FCFA en 2017, rappelle-t-on.

(AIP)

jbm/gak/fmo
Commentaires


Comment