Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Côte d’Ivoire/International/ La sécurité sanitaire des aliments, un enjeu important pour mieux protéger les populations en Afrique (Communiqué)

Publié le mardi 8 mai 2018  |  AIP


Abidjan - Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 91 millions de personnes souffrent de troubles d’origine alimentaire en Afrique provoquant, chaque année, le décès de 137 000 personnes, sur le continent.

La sécurité sanitaire des aliments est une question de santé publique cruciale et aussi un enjeu de développement agricole et commercial important. La qualité et la sécurité sanitaire des aliments produits sur le continent sont donc le préalable à l’autosuffisance alimentaire de l’Afrique. Dans ce contexte, les méthodes d’analyse des aliments et des productions agricoles sur le continent sont fondamentales.

Elles furent notamment le sujet des discussions qui ont eu lieu lors de l’atelier sur « L’utilisation des Méthodes d’Analyse des Aliments à des fins réglementaires », qui s’est tenu les 25 et 26 avril au Centre de Recherche et Développement de Nestlé pour l’Afrique, à Abidjan, rapporte un communiqué de presse de la multinationale publié mardi.

Cette rencontre a été mise en œuvre par la Plateforme d’analyse des risques et d’excellence en réglementation des aliments (PARERA) de l’Université Laval à Québec (Canada), en collaboration avec la section Afrique Sub-saharienne de l’organisme de référence international sur le choix et la validation des méthodes d’analyse alimentaire « Association of Official Analytical Communities » (AOAC INTERNATIONAL). Elle rassemblait des experts, des scientifiques et des représentants des autorités compétentes et institutions partenaires, impliquées dans l’analyse des aliments à des fins règlementaires, en Afrique de l’Ouest, notamment en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Ghana et au Nigéria.

Cet atelier, financé par le « Foreign Agricultural Service » du Ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA/FAS) et l’Agence de développement international des États-Unis (USAID) s’inscrit dans le cadre d’un programme d’initiatives visant le renforcement des politiques réglementaires de sécurité sanitaire des aliments en Afrique de l’Ouest.

L’objectif est de promouvoir les pratiques exemplaires devant encadrer les décisions réglementaires sur les aliments, selon les recommandations de la Commission du Codex Alimentarius et ses organisations mères à savoir l’OMS et la FAO.

« Il est indispensable que les méthodes d’analyse des aliments utilisées dans un cadre règlementaire puissent être sélectionnées avec minutie, en tenant compte de leur adéquation aux objectifs d’analyse et en obéissant à des critères de validation selon des lignes directrices internationalement reconnues », a déclaré Dr. Samuel Godefroy, Professeur en Analyse des risques et politiques règlementaires à l’Université Laval.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment