Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Côte d’Ivoire/ L’Afrique du Sud accueille l’édition 2018 du Africa Investment Forum de la BAD

Publié le mercredi 9 mai 2018  |  AIP
BAD:
© APA par DR
BAD: cérémonie du déjeuner des ambassadeurs
mardi 6 février 2018. Abidjan, Cocody. Lors du traditionnel déjeuner annuel du Nouvel an qu’il offrait aux Ambassadeurs et représentants des institutions internationales accrédités en Côte d’Ivoire, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina (Photo), a donné la primeur des chiffres pour l’année écoulée.


Abidjan - La province de Gauteng, en Afrique du Sud, va accueillir l’édition 2018 du Africa Investment Forum (AIF) de la Banque africaine de développement (BAD) prévue du 7 au 9 novembre, annonce un communiqué de presse de l’institution panafricaine transmis mercredi à l’AIP.

Africa Investment Forum est une plateforme ouverte qui a pour objectif de mieux organiser les initiatives entre les institutions multilatérales, les gouvernements et le secteur privé, afin d’accroître la réserve de projets susceptibles de transformer le continent.

«Africa Investment Forum va offrir la plateforme mondiale indispensable pour catalyser les investissements du secteur privé en Afrique, en réunissant promoteurs, investisseurs stratégiques, fonds de capital-risque et fonds de pension, fonds d’investissement souverains et compagnies d’assurance », a argué le président de la BAD, Akinwumi Adesina lors d’une réunion tenue lundi à Johannesburg.

« L’Afrique doit s’industrialiser de toute urgence », a ajouté le président de la Banque. « Pour que cela puisse se faire, nous devons investir dans les infrastructures. À la Banque africaine de développement, nous nous proposons d’utiliser l’aide pour mobiliser massivement des capitaux privés afin de financer le développement de l’Afrique. L’Afrique n’est pas un continent pauvre. Il jouit de vastes ressources dont on doit simplement libérer le potentiel. Nous voulons que cela soit un marché de l’investissement où conclure des transactions qui aient un impact », a-t-il déclaré.

Pour le Premier ministre de Gauteng, David Makhura, l’Afrique du Sud va avoir besoin de 100 milliards de dollars au cours des dix prochaines années pour développer ses infrastructures. « Africa Investment Forum est le lieu où nous voulons réunir des capitaux pour financer des projets. L’Afrique a du potentiel. Les priorités High 5 de la Banque en matière de développement répondent à nos plans économiques nationaux. C’est la meilleure occasion d’harmoniser nos priorités de développement », a-t-il indiqué.

La Banque travaille avec plusieurs partenaires et acteurs internationaux pour faire du Africa Investment Forum, le tremplin de la transformation économique du continent.

(AIP)

kkf/akn/cmas
Commentaires


Comment