Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité Humaine/Un système d’alerte précoce en Côte d’Ivoire pour lutter contre l’extrémisme violent et le fondamentalisme religieux (WANEP-CI)

Publié le vendredi 11 mai 2018  |  Abidjan.net
Sécurité
© Abidjan.net par JOB
Sécurité Humaine/Un système d’alerte précoce en Côte d’Ivoire pour lutter contre l’extrémisme violent et le fondamentalisme religieux (WANEP-CI)
Dans le souci d’outiller trente et un (31) moniteurs communautaires pour faire la surveillance des indicateurs relatifs à la sécurité humaine, le monitoring de l’extrémisme religieux et l’animation d’une plateforme de soumission des incidents en ligne, le WANEP-CI (Réseau ouest africain pour l’édification de la paix en Côte d’Ivoire) a organisé le mercredi 09 mai, un atelier de formation, à Abidjan.


Dans le souci d’outiller trente et un (31) moniteurs communautaires pour faire la surveillance des indicateurs relatifs à la sécurité humaine, le monitoring de l’extrémisme religieux et l’animation d’une plateforme de soumission des incidents en ligne, le WANEP-CI (Réseau ouest africain pour l’édification de la paix en Côte d’Ivoire) a organisé le mercredi 09 mai, un atelier de formation, à Abidjan.
L’objectif de cet atelier, qui se tient avec l’appui financier de World Federalist Movement Institute for Global Policy et le soutien du ministère de la Femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, est de contribuer à l’opérationnalisation du système d’alerte précoce en Côte d’Ivoire (CI-NEWS : National Earling Warning System).
En effet, dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent, phénomène nouveau qui touche la sous-région ouest africaine (à travers le développement de réseaux d’organisations criminelles) et dont la Côte d’Ivoire a été victime le 13 mars 2016 avec l’attentat de Grand Bassam, le WANEP à travers son programme Alerte Précoce et Prévention des Conflits (WARN) sur la sécurité humaine en lien avec le système d’Alerte Précoce de la CEDEAO (ECOWARN) et Africa Reporter de l’Union Africaine, a élaboré des indicateurs pour le monitoring de l’extrémisme violent et le fondamentalisme religieux.
Pour passer à la phase active de collecte d’information sur ces derniers indicateurs (extrémisme violent), le WANEP-CI a besoin de renforcer les capacités de ces moniteurs basés dans 28 régions mais aussi de compléter le nombre de ses moniteurs afin qu’ils couvrent toutes les régions du pays.
Selon la Coordinatrice Nationale du WANEP-CI, Mme Soro Kamara Mylène, il s’agit de réviser les indicateurs généraux du Système d’alerte précoce, de présenter les indicateurs pour le monitoring de l’extrémisme violent et le fondamentalisme religieux aux moniteurs, et surtout former les moniteurs sur le nouveau fonctionnement du NEWS.
En outre, le représentant du partenaire financier du WANEP-CI, le point focal régional-Afrique Francophone de World Federalist Movement Institute for Global Policy, M. Ali Ouattara, a-t-il, pour sa part, saisi cette opportunité pour demander aux autorités publiques de soutenir les efforts de la société civile en faveur de la promotion d’initiatives de dialogue et de médiation.
Il a également souhaité la prise en compte des organisations féminines dans le renforcement du rôle de la femme dans la prévention et la gestion pacifique des conflits.
M. Ali Ouattara a indiqué qu’il faut introduire dans les programmes des universités et écoles de formation militaire, de police et de gendarmerie des modules sur la norme de la Responsabilité de protéger, de la justice internationale. Mais surtout, de mettre en œuvre efficacement le Système National d’Alerte Précoce et d’en diffuser et vulgariser l’information sur celui-ci.

JOB
Commentaires


Comment