Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Lycée moderne 1 de Bouaflé remporte la 3e édition du concours de débat contradictoire

Publié le vendredi 11 mai 2018  |  AIP


Bouaflé - Le Lycée moderne 1 de Bouaflé est sorti vainqueur de la 3ème édition du concours inter-écoles de la non violence par le débat contradictoire initiée par l’ONG Mauko éducation et développement (OMED) dans la région de la Marahoué.

La compétition s'est déroulée en présence du secrétaire national au renforcement des capacités (SNRC), Zoro Epiphane Ballo, parrain de la compétition, des autorités locales et de nombreux élèves.

Lors de la finale qui s’est déroulée mercredi à Bouaflé, le Collège moderne 1 de Bouaflé a obtenu 272,50/400 face au collège Référence de Sinfra qui a eu 269, 50/400.

Le débat qui a permis de les départager a été organisé autour des thématiques « L’administration et les enseignants sont responsables des violences en milieu scolaire » et « Les élèves et les parents sont responsables des violences en milieu scolaire ».

Débuté le 12 février, ce concours qui a vu la participation de 12 établissements de la Marahoué a bénéficié de l’appui technique et financier du Secrétariat national au renforcement des capacités (SNRC). Il s’inscrit dans le cadre du Projet de sensibilisation à la non-violence par le débat contradictoire qui vise à réduire les comportements de nature violente chez les apprenants en les amenant à s’approprier les valeurs du débat contradictoire comme outil de prévention et de gestion pacifique des crises en milieu scolaire.

« Vous vous êtes livrés à un exercice qui n’est pas facile. Celui de défendre vos opinions, vos positions. Quand une personne dit une chose et que vous n’êtes pas d’accord, vous vous êtes levés en toute civilité, avec toute la courtoisie, sans aucune violence physique, ni verbale vous avez apporté la contradiction. C’est ce qu’on vous demande dans la vie de tous les jours », a indiqué M. Zoro.

Le parrain a félicité les débatteurs pour leur dévouement, les exhortant ainsi que tous les autres élèves à utiliser la voie du dialogue, du débat pour défendre leurs opinions, leurs causes et non la violence. Zoro Epiphane a salué également l’ONG OMED cette belle initiative, l’invitant à mettre en œuvre ce projet dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire afin que tous les élèves puissent en bénéficier.

Le président de l’ONG OMED, Dosso Tiémoko, a exprimé sa gratitude à tous ses partenaires. Il s’agit du Secrétariat national au renforcement des capacités (SNRC), de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), de la Commission nationale de la Francophonie (CNF), de la Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), des acteurs locaux de l’éducation et des collectivités décentralisées pour leur appui qui a permis la mise en œuvre de ce projet dans la Marahoué. Il a salué les élèves et leurs encadreurs pour leur participation.

ns/cmas
Commentaires


Comment