Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un syndicat du MINADER menace d’entrer en grève

Publié le vendredi 11 mai 2018  |  AIP


Agboville– Le Syndicat national des techniciens en Agronomie de Côte d’Ivoire (SYNATACI) menace de déclencher une grève courant juin 2018, si le projet de décret portant paiement de primes d’incitation au personnel du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), n’est pas effectif dans un bref délai.

A l’issue donc d’une séance de travail qu’il a eue jeudi, à Agboville, avec les délégués départementaux du SYNATACI de l’Agnéby-Tiassa, le secrétaire général Tersia Tchetcho Stéphane, a été, on ne peut plus clair.

"Nous effectuons une tournée nationale de mobilisation de nos camarades pour la grève que nous préparons pour le début du mois de juin prochain, afin d’aboutir justement à la signature du projet de décret évoqué plus haut, que nous attendions depuis l’année passée".

En effet, pour M. Tersia, le SYNATACI conçoit mal le fait que le succès de ce pays repose sur l’agriculture et que les agents qui interviennent dans ce domaine broient du noir, car sans indemnités de risques, ni de primes d’incitation à l’instar d’autres ministères.

Face donc à cette une "injustice" à réparer, il a indiqué que le personnel entend monter au créneau pour dire son ras-le-bol. De sorte que le président de la République et le Premier ministre aient une oreille attentive sur les conditions de vie peu reluisantes de ces agents dont les salaires vont de 110.000 francs CFA mensuellement pour les moniteurs à moins de 200.000 francs CFA pour les ingénieurs.

Après Gagnoa où il a commencé le 9 mai sa tournée de mobilisation des camarades syndiqués dans un contexte de lutte pour améliorer leurs conditions de vie, Tersia Stéphane Tchetcho et sa délégation ont fait escale à Agboville le lendemain.

La délégation du SYNATACI compte visiter 14 villes au total, pour toucher pratiquement les 1500 agents de la corporation repartis sur les 31 régions du pays, afin de les préparer à la lutte à venir.

Pour ce faire, un préavis de grève pourrait être déposé à partir du 15 mai sur le bureau du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, selon le secrétaire général du SYNATACI.

yy/fmo
Commentaires


Comment