Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/La Banque mondiale nomme le sénégalais Makhtar Diop vice-président pour les infrastructures

Publié le lundi 14 mai 2018  |  AIP
Makhtar
© Banque Mondiale par DR
Makhtar Diop est nommé vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures


Abidjan - La Banque mondiale vient de nommer comme vice-président pour les Infrastructures l’ancien responsable de la Région Afrique, le sénégalais Makhtar Diop, qui a géré pendant six ans un portefeuille d’un montant de 70 milliards de dollars, annonce l’institution financière internationale.

Cette vice-présidence regroupe les domaines du transport et de l’économie numérique, de l’énergie et du secteur extractif ainsi que le financement des infrastructures et les partenariats public-privé (PPP), précise-t-on.

Le nouveau vice-président qui prendra fonction le 1er juillet prochain, sera chargé des investissements de la Banque au niveau mondial dans le domaine des infrastructures et de développer des solutions durables pour combler le déficit en infrastructures dans les pays en développement et les pays émergents.

L'ancien ministre de l'Economie et des Finances du Sénégal a joué, pendant six ans, un rôle déterminant dans la mobilisation de financements privés pour soutenir le développement des infrastructures en Afrique, favoriser les écosystèmes d’innovation et accélérer l’adoption de nouvelles technologies.

Il a également encouragé les investissements dans ce domaine ainsi que l’inter-connectivité régionale dans les secteurs de l’énergie et du transport dans les énergies renouvelables.

Makhtar Diop qui a occupé successivement le poste de directeur des opérations pour le Brésil où la Banque mondiale a aidé à financer la construction d’infrastructures importantes et directeur des opérations pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie, apporte à ce nouveau poste sa connaissance approfondie des questions complexes liées au développement des infrastructures. Reconnu pour son leadership dans le domaine du développement économique et social, il a été désigné comme l’un des Africains les plus influents.

(AIP)

akn/kp
Commentaires


Comment