Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire et le Ghana s’activent pour la mise en œuvre de la décision du TIDM

Publié le mardi 15 mai 2018  |  AIP
Coupures
© Abidjan.net par Marc Innocent
Coupures intempestives d`électricité: le Ministre Toungara anime une conférence de presse
Jeudi 2 Juillet 2015. Abidjan. Le ministre du pétrole et de l`énergie Adama Toungara était face à la presse pour apporter des éclaircis sur la question des coupures intempestives d`électricité.


Abidjan - Une réunion pour la mise en œuvre de la décision du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) portant sur le tracé de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana s’est ouverte lundi à Abidjan et prendra fin mardi.

Selon un communiqué de presse transmis à l’AIP, ces discussions sont conduites par le Médiateur de la République de Côte d’Ivoire, Adama Toungara, chef de la commission pour la mise en œuvre de la décision du TIDM et côté ghanéen par son ministre d’Etat, Yaw Osafo Maafo.

Ouvrant les travaux, M. Toungara a rappelé qu’en sa session du 23 septembre 2017, la Chambre spéciale du TIDM a rendu sa décision donnant les coordonnées géographiques des points qu’elle retenait pour le tracé de la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Il a précisé que les deux Etats ont pris acte de cette décision et se sont engagés à coopérer pleinement à sa mise en œuvre aux fins de conduire les travaux, préserver les relations harmonieuses qui existent entre les deux pays.

Au cours de cette séance inaugurale entre les délégations des deux pays et pour mener à bien les travaux, la partie ivoirienne a suggéré la création d’un comité, composé à parité de membres comprenant différentes sous-commissions (technique, juridique, financière, etc.).

Le comité aura pour vocation de matérialiser sur une carte les points définis par le TIDM, d’organiser les échanges d’informations relatives à l’exploration et l’exploitation des ressources naturelles situées le long de la frontière maritime commune. Si le principe est acquis, le comité régira les relations ivoiro-ghanéennes en matière d’exploration et d’exploitation des ressources transfrontalières découvertes ou en voie de l’être, dans le cadre d’une renonciation à leur exploitation unilatérale et d’un engagement à coopérer afin de les gérer en commun.

« La Côte d’Ivoire et le Ghana sont des sœurs jumelles. La Côte d’Ivoire, fidèle à ses traditions, travaillera dans le sens de préserver les intérêts communs des deux pays », a indiqué le chef de la commission pour la mise en œuvre de la décision du TIDM pour la Côte d’Ivoire.

Selon Adama Toungara, la Côte d’Ivoire prépare un projet qui sera soumis à la délégation et qui sera discuté à Accra.

Pour sa part, le ministre d’Etat ghanéen, Yaw Osafo Maafo, chef de la commission pour la mise en œuvre de la décision du TIDM, a souhaité que ces discussions puissent engendrer des retombées bénéfiques aux peuples des deux pays.

bsp/cmas
Commentaires


Comment