Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Vers le renforcement du PPP pour la saine gestion des pesticides

Publié le mercredi 16 mai 2018  |  AIP


Abidjan – La capitale économique ivoirienne, Abidjan, abrite de mardi à mercredi, l’atelier Hub et Réglementations de 2018 de CropLife Afrique - Moyen Orient (AMO).

Portant sur le thème « Renforcer le partenariat public-privé pour la saine gestion des pesticides », cet atelier rassemble différentes parties prenantes issues du Ghana, du Cameroun, du Nigeria, du Sénégal, du Mali, du Kenya mais aussi du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) et d’autres structures partenaires.

En procédant à l’ouverture officielle de l’atelier qui se déroule à Azalaï Hôtel, le directeur général des productions et de la sécurité alimentaire (DGPSA) au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Dr Brédoumy Soumaïla, a insisté sur l’engagement de l’Etat ivoirien à accompagner toutes les initiatives destinées à assurer la productivité agricole et la sécurité alimentaire.

L’émissaire du ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly a rappelé des mesures prises par le Gouvernement à cet effet dont un décret portant création de comités locaux de lutte contre les pesticides frauduleux.

Auparavant, la directrice générale de CropLife AMO, Dr Samira Amellal, a expliqué que ces réflexions visent à améliorer le cadre réglementaire des pesticides, d’offrir une plateforme d’échanges entre les différents acteurs de l’agriculture en vue d’aboutir à une production agricole durable et à la sécurité alimentaire.

« La gestion des pesticides est une responsabilité partagée entre les Gouvernements, les industries (du secteur) et la société civile », a-t-elle affirmé, notant qu’il s’agira d’élaborer des stratégies locales par pays.

Présidée par Liabra Guy Joseph avec pour secrétaire exécutif, Koffi Yobouet Roger, CropLife Côte d’Ivoire est l’organisation qui regroupe tous les industriels en matière de produits phytosanitaires.

cmas
Commentaires


Comment