Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le LADR veut outiller les chercheurs et étudiants pour une meilleure approche du monde rural

Publié le mercredi 16 mai 2018  |  AIP


Bouaflé - Des chercheurs et étudiants ivoiriens ont entamé, mardi, à Bouaflé, un séminaire qui s’articule autour du thème, « Espace rural et méthodologie d’approche », à l’initiative du Laboratoire agro-économie et développement rural (LADR) du Centre de recherche pour le développement de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké.

Ce séminaire, placé sous le parrainage du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), Charles Koffi Diby, s’inscrit dans le cadre de la continuité de la formation universitaire. Il vise à donner aux chercheurs et aux étudiants les outils et méthodes pour une meilleure approche du monde rural.

Le directeur du Centre de recherche pour le développement, le Pr N’Dri Kouadio a salué le directeur du LARD, le Pr Kouassi N’Goran François pour cette initiative. Il a souhaité qu’à l’issue de ce séminaire, beaucoup de projets de recherches soient mis en place pour le bon fonctionnement de son institution.

« Par l’importance des enjeux sociaux qu’il porte, le monde rural ivoirien constitue un défi majeur pour la communauté scientifique et lui impose, de plus en plus, des efforts de recherches accrus », a indiqué le représentant du parrain, Tokla Victor.

Il a souligné que ces efforts doivent permettre aux décideurs et aux gouvernants de renforcer leurs politiques de développement notamment pour la réduction de la pauvreté en milieu rural, pour la sécurité alimentaire et la création de nombreux emplois, en vue de freiner l’exode des jeunes.

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Bouaflé, Bakayoko Mamadou, représentant le préfet de région, a exprimé sa gratitude aux initiateurs pour le choix porté sur Bouaflé. Il a souhaité que ce séminaire permette aux participants d’approfondir la réflexion sur les stratégies d’analyse du milieu rural et de faire des recommandations pour sa meilleure gestion.

Des conférences et communications constituent les temps de ce séminaire qui prend fin jeudi.

Créé le 9 août 1996 pour insuffler une dynamique aux travaux de recherche de l’Université Alassane Ouattara (UAO), le Centre de recherche pour le développement (CRD) fonctionne dans un cadre pluridisciplinaire.

Il constitue un pôle d’échange et de pratiques de la recherche scientifique dans le lequel les théories scientifiques enseignées en amphithéâtre sont mises au contact des réalités économiques, sociales, juridiques, culturelles, historiques et géographiques de Côte d’Ivoire.

Il compte plusieurs laboratoires dont le LADR, a-t-on appris.

ns/fmo
Commentaires


Comment