Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Souscription aux titres publics d’épargne: les populations d’Aboisso sensibilisées

Publié le mercredi 16 mai 2018  |  Abidjan.net
Souscription
© Autre presse par DR
Souscription aux titres publics d’épargne: les populations d’Aboisso sensibilisées
mardi 15 mai 2018. La salle de mariage de la mairie d’Aboisso a servi de cadre à une conférence publique sur le thème « Bons et Obligation du Trésor : opportunités d’épargne pour les ménages et outils de financement pour le budget de l’État », qui a été animée par M. GNAGNE Aimé, Administrateur des Services Financiers, Chef de Service à la Direction du Financement et des Politiques Sectorielles (DFSPS) du Trésor Public.


La salle de mariage de la mairie d’Aboisso a servi de cadre à une conférence publique le mardi 15 mai 2018 sur le thème « Bons et Obligation du Trésor : opportunités d’épargne pour les ménages et outils de financement pour le budget de l’État ». Celle-ci a été animée par M. GNAGNE Aimé, Administrateur des Services Financiers, Chef de Service à la Direction du Financement et des Politiques Sectorielles (DFSPS) du Trésor Public.

Devant les autorités préfectorales et municipales de la région, des chefs des administrations représentées à Aboisso, des opérateurs économiques et les responsables de structures associatives, le conférencier a passé en peigne fin les caractéristiques et les avantages des Bons et Obligations du Trésor inscrits en compte courant à l’Agence Comptable Centrale des Dépôts (ACCD).

« Les Bons et Obligations du Trésor inscrits en compte courant à l’ACCD qui s’adressent spécifiquement aux personnes physiques et qui sont permanents », a précisé d’entrée de jeu GNAGNE Aimé avant de poursuivre son exposé.

Le Bon du Trésor est, selon lui, un produit à court terme, à la valeur nominale de 10 000 F CFA, avec quatre maturités qui sont respectivement 3 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois. Auxquelles sont affectés les taux d’intérêt respectifs de 3,75%, 4,75%, 4,85% et 5%. Pour ce produit d’épargne, poursuivra le conférencier, le souscripteur bénéficie du versement de la moitié des intérêts dès la souscription. Mais il a surtout la latitude de demander un remboursement avant échéance du capital souscrit.

Quant aux Obligations du Trésor, le conférencier a indiqué qu’ils étaient aussi des prêts faits à l’État, mais dont les intérêts sont versés à moyen et long terme. Les deux périodes de remboursement étant dans ce cas de 3 et 5 ans. Les taux d’intérêts respectifs étant de 7, 25% et 8,25%. Pour ce produit, indiquera l’intervenant, si le paiement des intérêts se fait annuellement, le remboursement du capital souscrit ne peut intervenir qu’au terme des 3 ou 5 ans. Non sans insister sur le fait que si l’Impôt sur Revenus de Créances (IRC) concernant les Bons est de 10%, il est de 5% pour ce qui est des Obligations.

Au chapitre des opportunités offertes par ces produits d’épargne, le conférencier a mis en avant le fait que cette épargne est à l’abri de tout danger. « Ce sont des titres garantis par l’État de Côte d’Ivoire et l’Etat ne tombera jamais en faillite », a-t-il rassuré.

Au-delà des avantages propres aux souscripteurs, les Bons et Obligations participent aussi au financement de l’économie nationale. Pour ce qui est du financement du budget de l’État, GNAGNE Aimé a indiqué que les ressources mobilisées à travers ces produits d’épargne , en plus de garantir une bonne trésorerie à l’État, aide aussi au financement des infrastructures socio-économiques, tout en aidant à l’éducation financière des populations.

Présents à la conférence, le Secrétaire Général de préfecture, M. COULIBALY Sidiki, représentant le Préfet de Région, Préfet d’Aboisso et le chef de la Circonscription Financière, le Trésorier Général d’Aboisso, BAKAYOKO Dogoba ont auparavant situé le cadre de la rencontre et appelé les populations à souscrire massivement aux Bons et Obligations du Trésor qui, en plus des intérêts pécuniaires, constituent un acte citoyen.

Job
Commentaires


Comment