Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les élèves sensibilisés à la consommation de la banane dessert pour ses vertus énergétiques et développer un marché national

Publié le vendredi 18 mai 2018  |  Abidjan.net
Tournée
© Abidjan.net par Atapointe
Tournée de sensibilisation aux élèves sur les bienfaits de la consommation de la banane
Jeudi 17 mai 2018. Abidjan. A l`initiative du projet d`Appui au développement du marché local et sous- régional de la banane dessert, une tournée de sensibilisation à la consommation dudit fruit a été organisé ce jeudi dans plusieurs établissements du district d`Abidjan.


La banane dessert est un fruit que l’on trouve aisément à Abidjan. Mais certains sont loin de savoir quels sont les apports énergétiques importants quelle donnent aux consommateurs.

Pour ainsi sensibiliser les plus jeunes à la consommation de la banane dessert, une tournée a eu lieu ce jeudi dans trois établissements du district d’Abidjan dans le cadre du projet d’appui au développement du marché local et sous-régional en banane.

Les écoles André Malraux (Cocody), Mamie Fêtai et l’orphelinat de Bingerville ont accueilli l’équipe conduite par Hervé Aka, coordonnateur dudit projet.

Il s’agit selon lui de mettre la consommation de la banane dans les habitudes alimentaires des tous petits : " La banane offre de l’énergie utile à leur développement et leur bien-être parce qu’il renferme des vertus énergétiques, contient toutes les vitamines B et est riche en magnésium, potassium et phosphore."

Cela va aussi permette d’améliorer la pénétration du marché local et sous-régional.
"On a un marché de la banane en Côte d’Ivoire et dans la sous-région alors que 80 a 90% de notre banane est exportée sur le marché européen. Dans la sous région il y a des marchés qu’on peut capter. Et si les enfants s’habituent déjà à la consommation de la banane, il y aura forcément un marché potentiel et demain ils seront de grands consommateurs."

L’objectif principal de ce projet est de mettre en place un cardre normatif et un observatoire des marchés afin que la banane sur le marché soit de bonne qualité, améliorer la fonction de murissage en professionnalisant le métier qui est encore archaïque et faire la communication et la promotion auprès des écoles, des institutions sanitaires, etc.

"Nous négocions un partenariat avec la direction des cantines scolaires pour faire en sorte qu’un certain nombre d’école dans lesquelles il y a des cantines puissent avoir accès à la banane deux fois par semaine pour habituer les enfants à la consommation de ce fruit" a-t-il ajouté.

Notons que la filière banane occupe une place importante dans la production agricole en Côte d’Ivoire. Elle représente environ 8% du PIB agricole, 3 à 4 % du PIB national et emploie directement 11 000 à 12 000 personnes. 60 000 personnes vivent directement ou indirectement de l’activité de banane.

Elle contribue à la lutte contre la pauvreté en milieu rural et à la fixation des populations riveraines des plantations (santé, écoles, eau).

Depuis 2010, le Gouvernement ivoirien, avec l’appui de l’Union Européenne, s’est attelé à améliorer l’environnement de la production et de l’exportation de la banane par la mise en œuvre d’un plan stratégique de développement de ladite filière à hauteur de près de 100 milliards de FCFA, sur la période 2010-2019.

Ce plan stratégique prévoit la mise en place de Mesures d’Accompagnement du secteur de la Banane (MAB) qui vise la gestion durable de la filière.

La mise en œuvre des MAB s’articule autour des 6 axes dont l’Appui au développement du marché local et sous-régional en banane.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, les deux organisations représentatives de l’ensemble des producteurs exportateurs de banane dessert de Côte d’Ivoire notamment l’OBAMCI et l’OCAB ont constitué un consortium et obtenu de l’union européenne un contrat de subvention dont l’objectif est d’améliorer la contribution de la filière banane dessert à l’économie ivoirienne et lutter contre la pauvreté.

Atapointe
Commentaires


Comment