Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Présélection régionale Awoulaba 2018: Les candidates de la région de Gbêké connues

Publié le mercredi 23 mai 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
38
© Abidjan.net par JB
38 ième éditions du POPO carnaval de Bonoua: concours Awoulaba 2018 (Election du la plus belle femme)
Vendredi 13 avril 2018. La 38 ième éditions du POPO carnaval de Bonoua a fait place au concours Awoulaba 2018 qui a vu la victoire de Apo josepha prisca (dossard 2). La première salaman Kouakou Tatiana ( dossard 3 ) et deuxième salaman (dossard 8) Konan Akissi Carine


Les candidates de la région de Gbêkê du concours Awoulaba 2018 ont été élues le samedi 28 avril 2018 au centre culturel Jacques Aka à Bouaké.

Godo Christelle Florine et Dago Aline sont respectivement première et deuxième saramans de la région de Gbêkê. C’est à Sacria Sandrine, 1,68 m, 34 ans, mère de 3 enfants et comptable qu’est revenu le mérite de porter la couronne d’awoulaba régionale de Gbêkê 2018. C’est donc ces trois jeunes femmes, toutes aussi méritantes les unes que les autres, qui ont la lourde tâche de défendre la région de Gbêkê à la grande finale du concours de l’élection awoulaba 2018.

Elles ont été élues dans une grande ambiance de fête, caractérisée par une très forte adhésion du public Bouakéen dont le Maire Djibo Youssouf Nicolas, Silué Pégabila, représentant le parrain de la cérémonie, le ministre Amadou Koné et Touré Souleymane, conseiller spécial du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. La cérémonie a démarré par une parade des onze candidates, en tenue assez relaxe et dans un mouvement chorégraphique d’ensemble très applaudi par le public. Après cette première sortie, les candidates ont défilé individuellement en tenue boubou sous la cadence d’une musique traditionnelle du terroir.

À travers leurs accoutrements et chorégraphies, les candidates awoulaba ont valorisé et ‘’vendu’’ les richesses culturelles et le patrimoine de la région de Gbêkê. Ce passage des filles fut très riche en découvertes d’attraits culturels et est révélateur des capacités de chacune à promouvoir sa destination d’origine. L’étape suivante a été celle du passage des candidates en tenue traditionnelle. Enfin, les candidates ont été chacune invitées à se présenter en tenue de soirée et à répondre à une question unique sur la problématique de la beauté africaine sans la dépigmentation du corps. L’artiste Latho Crespino et Mme Dahon Généviève, président du Comité awoulaba Côte d’Ivoire (Caci) ont contribué au rayonnement de la soirée.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké
Commentaires


Comment