Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales à Duékoué : Honoré Guibony remet le couvert et teste sa popularité sur le terrain

Publié le mercredi 23 mai 2018  |  LInfodrome


La course au fauteuil du maire de Duékoué s’annonce-t-elle sous de bons auspices pour le délégué communal du Pdci-Rda, Honoré Guibony? Le candidat déclaré à ce scrutin a eu l’occasion de tester sa popularité sur le terrain. Plusieurs villages, dont Guitrozon, Fengolo, Petit Duékoué, Baobli, Bahébé, Pinhou et Toa-Zéo, ont salué sa candidature qu’il leur a annoncée à l’occasion de la première étape d’une tournée qu’il a effectuée du vendredi 18 au dimanche 20 mai 2018. Le délégué communal du ‘’vieux’’ a été accueilli dans la ferveur par les populations à qui il a donné la nouvelle. A travers chants et danses, elles l’ont rassuré de leur mobilisation à sa cause jusqu’à sa victoire au soir du prochain scrutin municipal. Dans cette dynamique, elles ont invoqué les mannes des ancêtres pour qu’à l’issue de l’élection à venir, Honoré Guibony soit à la tête de la mairie. « Nous avons voté des gens qui nous ont fait regretter notre soutien et notre choix de ne pas miser sur vous à l’époque. L’occasion va nous être donnée de nous racheter. Se tromper, n’est pas une fatalité. C’est rester dans l’erreur qui est une faute. Cette faute, nous ne la ferons pas avec vous », rassurait Delahon Jean Goho, chef de terre de Toa-Zéo, un des villages mythiques du Guémon où les porteurs de masques viennent suivre leur initiation. « Aujourd’hui, le désenchantement est général. Il n’y a pas d’infrastructures de base. La jeunesse est livrée à elle-même pour cause de manque de politique d’emploi de l’équipe municipale. Nous allons signer un pacte de développement avec vous », renchérissait, de son côté, Andrien Tahé, chef du village de Pinhou.

Bien avant, partout il est passé, Honoré Guibony a déroulé ses ambitions pour sa ville natale. Il s’agit pour lui de porter à la tête de la commune de Duékoué, une équipe, non pas de politiciens, mais de managers rompus à la cause du développement. « Aujourd’hui, vous l’avez dépeint vous-même. Duékoué est dans la précarité. Duékoué court derrière un développement incertain. Mais, il ne faut pas, pour autant, céder au désenchantement. Nous avons tout eu de Duékoué. Nous devons en retour, lui assurer le développement en mettant à sa tête une équipe d’hommes et de femmes de développement. Nous ne pouvons pas regarder sombrer notre ville qui nous nous a tout donné. C’est le sens de notre engagement. Et avec vous, faisons le pari du développement », a-t-il mobilisé. « Il est question de mettre à la tête de la ville d’une équipe d’architecte du développement de l’école du Pdci-Rda afin que le progrès soit la chose la mieux partagée ici à Duékoué et non plus la précarité, l’oisiveté et le désespoir », a-t-il ajouté.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment