Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les transporteurs de Bondoukou sensibilisés sur le DUT

Publié le vendredi 25 mai 2018  |  AIP


Bondoukou– Une délégation de l’Office ivoirien des chargeurs (OIC) s’est rendue jeudi à Bondoukou pour sensibiliser la population, notamment les acteurs du secteur du transport du Gontougo, sur l’importance de s’approprier le Document unique de transport routier de marchandises (DUT).

Selon Cissé Ousmane, chef de délégation et directeur des infrastructures logistiques et des transports à l’OIC, le DUT instituée par décret N° 270 du 22 avril 2015 est un document obligatoire pour tout transport routier public et privé de marchandises à l’intérieur et aux frontières de la Cote d’Ivoire.

M. Cissé a souligné que le DUT, d’un tarif de 2500 FCFA, remplace la lettre de voiture nationale et internationale ainsi que la feuille de route. L’objectif étant d’améliorer la traçabilité des flux des marchandises.

Le chef de la délégation de l’OIC a expliqué que plusieurs types de transports sont exemptés du DUT notamment les transports routiers spéciaux comme la messagerie, les convois militaires et hors gabarit, le transport routiers privé de marchandises dont le poids total en charge n’excède pas 3,5 tonnes.

D'après M. Cissé, le transporteur en possession du DUT a plusieurs avantages comme le renforcement de la relation contractuelle transporteur-chargeur, l’établissement d’indicateurs sur les flux de transport de marchandises, le gain de temps par la dématérialisation du document ainsi que l’assainissement de la concurrence entre les transporteurs publics et privés.

« Je salue les transporteurs du Gontougo et du Bounkani pour leur mobilisation et j’espère qu’au sortir de cette rencontre, ils auront été édifiés sur le document unique de transport routier de marchandises », a-t-il fait savoir. Il a prévenu que la non détention du DUT entraînera l’immobilisation du véhicule dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur jusqu’à la présentation du document.

zaar/cmas
Commentaires


Comment