Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Jeûne musulman: Le ministre Diarrassouba s’enquiert de l’approvisionnement du marché en produit de grande consommation

Publié le samedi 26 mai 2018  |  AIP
Visite
© Ministères par DR
Visite du Ministre du Commerce dans des entrepôts et un supermarché, pour s’enquérir du niveau d`approvisionnement du marché en produits de grande consommation.
Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a visité, ce vendredi 25 Mai 2018, les magasins de grands grossistes à Attecoubé, Adjamé et à la Riviera pour s’enquérir de l’état d’approvisionnement de ces espaces et du respect des prix durant la période de jeûne musulman.


Abidjan, 25 mai (AIP)-Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a visité, vendredi, les magasins de grands grossistes à Attecoubé, Adjamé et à la Riviera pour s’enquérir de l’état d’approvisionnement de ces espaces et du respect des prix durant la période de jeûne musulman.

Dans les magasins Sylla et frère d’Attecoubé et Adjamé, le ministre Souleymane Diarrassouba a félicité les responsables pour l’approvisionnement des surfaces, du maintien des prix et de la réduction de certaines denrées de première consommation.

Après les magasins Sylla et frère, le ministre s’est rendu au magasin Socoprix, à la Riviera Palmeraie, où il s’est réjoui du niveau d’approvisionnement.

Le ministre Diarrassouba a saisi l’occasion pour appeler les détaillants à respecter les prix appliqués sur le marché en vue de faciliter la tâche aux fidèles musulmans durant cette période de jeûne.

Cette tournée du ministre rentre dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie initiée par le Gouvernement.

Certaines mesures ont été prises dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie notamment le plafonnement des prix, la diffusion à la télévision nationale d’une émission portant sur les prix des produits consommés, tant vivriers que manufacturés, la mise en place d’un conseil national de la lutte contre la cherté de la vie, la commission de la concurrence etc.

(AIP)
Commentaires


Comment