Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Représentant résident de la CEDEAO souhaite que le REPPRELCI fasse école dans la sous-région

Publié le samedi 26 mai 2018  |  APA
Rencontre
© APA par Saliou AMAH
Rencontre entre le Représentant de la Commission de la CEDEAO et la REPRECI
Mercredi 23 mai 2018. Le Représentant résident de la Communauté économique des États de l`Afrique de l`ouest (CEDEAO) en Côte d`Ivoire, l`Ambassadeur Babacar Carlos Mbaye a souhaité, mercredi 23 Mai 2018 à Abidjan, que le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d`Ivoire (REPPRELCI) fasse école dans les autres pays de la sous-région qui ne disposent pas encore d’un réseau pareil.


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Représentant résident de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) en Côte d’Ivoire, l’Ambassadeur Babacar Carlos Mbaye a souhaité, mercredi à Abidjan, que le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) fasse école dans les autres pays de la sous-région qui ne disposent pas encore d’un réseau pareil.

« Je voudrais redire l’importance de la presse et des médias. Nous ne pouvons réussir l’intégration s’il n’y a pas une implication de la presse », a affirmé M. Mbaye qui recevait en audience au siège de son institution à Abidjan, une délégation du REPPRELCI conduite par son vice-président, Lassina Sermé.

Pour lui, la CEDEAO a des messages à passer et ceux-ci passent par la presse. « Je vous considère comme des partenaires. Soyez assurés, que le moment venu, nous serons à vos côtés », a assuré M. Mbaye à la délégation du REPPRELCI venue solliciter le soutien de l’institution sous- régionale pour l’organisation de la quatrième édition du « prix Alfred Dan Moussa» pour la promotion de la paix et de l’intégration dans l’espace CEDEAO.

« C’est important que la presse soit forte. Et l’intégration sera irréversible si elle est assise sur la culture. Et faire de vous des partenaires va, à mes yeux, dans le sens de ce qui est souhaitable pour la CEDEAO », a poursuivi l’Ambassadeur Mbaye précisant toutefois qu’il «transmettra la doléance» du REPPRELCI à sa hiérarchie.

Il a, par ailleurs, espéré que la création du REPPRELCI fasse école dans les autres pays de la sous-région qui ne disposent pas encore d’un réseau pareil, avec en ligne de mire, la création d’un «réseau régional de la presse numérique ».

LB/ls
Commentaires


Comment