Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les classes du CE1 ont été plus victimes de violence dans le primaire (Enquête)

Publié le dimanche 27 mai 2018  |  APA


Au cours de l’année scolaire 2016-2017, les classes du Cour élémentaire 1ère année (CE1) ont enregistré le plus grand nombre d’élèves victimes de violence dans l’enseignement primaire en Côte d’Ivoire, révèle l’analyse d’une enquête réalisée de décembre 2017 à mars 2018 par la Direction des stratégies, de la planification et des statistiques (DSPS) du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Avec ses 1549 élèves victimes de violence qui ont été enregistrés lors de l’année scolaire 2016-2017 sur un total de 7 747 repartis dans l’ensemble des classes du primaire, le CE1 se positionne à la tête du tableau de la DSPS qui récapitule les dix types de violence les plus fréquents en milieu scolaire en Côte d’Ivoire.

Il s’agit entre autres des bastonnades dont le CE1 occupe le 1er rang avec 164 cas sur un total de 817 répertoriés dans l’ensemble du primaire, des corvées (253 cas au CE1 pour un total de 1219), et des propos insultants ou humiliants avec un pic de 712 cas enregistrés au CE1 sur un total de 3 684.

Cette liste dresse également les cas de viol (y compris relations sexuelles avec un adulte), des situations de harcèlement et d’attouchements, des coups et blessures ainsi que des cas de mutilations génitales, de mariages forcés et d’intimidations, menaces ou chantages.

Toujours selon cette enquête du ministère de l’éducation, tout au long de cette même année scolaire (2016-2017), ce sont 139 cas de grossesse qui ont été enregistrés dans l’enseignement primaire en Côte grossesse dont 116 cas chez les 12 ans et plus, et 23 cas chez les moins de 12 ans. La zone rurale se taille la part du lion avec 94 cas contre 45 pour la zone urbaine.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment