Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales 2018/Siège du RDR: des chefs traditionnels déposent une candidature

Publié le lundi 28 mai 2018  |  L’expression
Municipales
© Autre presse par DR
Municipales 2018/Siège du RDR: des chefs traditionnels déposent une candidature


Bien que la loi ivoirienne le leur proscrive, des chefs traditionnels se sont jetés dans le jeu politique national

Les images sont encore plus expressives que les mots. Les cadres du Rdr désirant être candidats pour le compte de ce parti, pour les élections locales à venir, ont été invités par ledit parti à déposer leurs candidatures à la candidature du Mardi 22 au mercredi 30 Mai 2018. Cette invite à la classe politique du RDR, a trouvé échos favorable au sein de la chefferie traditionnelle de la Commune de Lakota. Les Douto Nanebo Paul et Agodio Benjamin, en accoutrement traditionnel ont décidé d’accompagner le maire actuel de Lakota Samy Merhy, candidat à la candidature pour les prochaines municipales, au siège du RDR pour le dépôt de sa candidature. Les Douto (ndlr : Chefs de villages) Nanebo Paul, chef du village d’Akabreboua, (ndlr : village natal de l’artiste Lougah François) par ailleurs chef de la commune de Lakota et son compère Agodio Benjamin, chef du quartier Dida de la Commune de Lakota, ont jugé utile de faire fi de toutes lois républicaines pour se jeter à visage découvert dans le jeu politique. Ces deux chefs traditionnels ont alors fait leur choix politique : « Non seulement, ils ont ainsi prouvé au monde entier qu’ils sont des militants Rdr, ce qui n’est pas normal pour des chefs traditionnels mais en plus ils ont fait un choix politique entre deux cadres de la région, et ce n’est pas juste », a confié un membre du bureau des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire qui a souhaité gardé l’anonymat. Surtout que la loi ivoirienne proscrit une telle démarche de la part des garants de la tradition : « A la vue de ces images abondamment diffusées sur les réseaux sociaux, j'ai été surpris de la présence des respectables Douto en pareille circonstance au siège du RDR en compagnie du Maire Merhy Samy qui y déposait ses dossiers de candidatures.

Sam-Wakouboué


Ce que dit la loi de 2014-428

Les candidats à la candidature pour le compte du RDR aux élections locales ne cessent de défiler au siège dudit parti sis à Abidjan Cocody rue Lepic. A l’invitation du parti, ils doivent déposer leurs candidatures dans un délai tenant pour une semaine du 22 au 30 mai date de rigueur. Sur la question d’une quelconque participation de rois et chefs traditionnels à ce jeu électoral, la loi ivoirienne est claire. Le législateur de la loi 2014-428 du 14 juillet 2014 portant régime juridique de la Chambre des rois et chefs traditionnels a posé des barrières sur l’implication des garants de la tradition aux joutes électorales. En son article 6 cette loi stipule bel et bien que : « Les rois et chefs traditionnels sont soumis aux obligations de neutralité, d'impartialité et de réserve. Ils doivent s'abstenir d'afficher leur appartenance politique ». Chose que viennent bel et bien de fouler au pied les ‘’doutos’’ Nanebo Paul et Agodio Benjamin qui ont choisi d’être des militants du RDR postulant pour le candidat Samy Merhy. La loi va plus loin pour interdire à ces garants de l’institution traditionnelle toute exercice de fonction électif en son article 7 qui stipule que « La qualité de roi et de chef traditionnel est incompatible avec l'exercice de tout mandat électif ». La présence donc du chef central de Lakota, Nanebo Paul et son secrétaire général aux côtés d’un candidat du RDR au siège dudit parti, est une faute grave qui vient ainsi piétiner les dispositions législatives concernant la fonction de rois et chefs traditionnels en Côte d’Ivoire. Un recadrage vigoureux de l’Etat sur ce sujet serait nécessaire pour empêcher tout désordre dans ce secteur si cher au chef de l’Etat.

SW
Commentaires


Comment