Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : le prix du coton graine de premier choix maintenu à 265 FCFA/kg

Publié le mercredi 30 mai 2018  |  APA
Agriculture:
© AFP par DR
Agriculture: la Culture du coton
Nord de la Côte d’Ivoire. Un paysan ivoirien remplissant un sac de Coton


Le prix du kilogramme du coton graine de premier choix est maintenu à 265 FCFA pour la campagne commerciale 2018-2019, a annoncé, mercredi, le gouvernement ivoirien à l’issue d’un conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.



L'information a été donnée par le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagné Koné qui s’exprimait à l’issue de ce Conseil dans une conférence de presse.

« Pour la campagne 2018-2019 sur proposition du Conseil du Coton et de l’anacarde, le prix d’achat du coton aux producteurs a été fixé à 265 FCFA par kilogramme en ce qui concerne le coton graine de premier choix et à 245 FCFA par kilogramme pour le coton graine de deuxième choix », a-t-il déclaré.

«Ces prix sont stables comparés à ceux de la campagne précédente» , a précisé le porte-parole du gouvernement.

Les projections de productions pour la campagne 2018-2019 indiquent une production de 442 800 tonnes pour un rendement moyen autour de 1200 kg par hectare. Ces projections permettent de confirmer la dynamique positive observée dans la filière depuis quelques années, selon M. Koné.

Dressant le bilan de la campagne coton 2017-2018, il a souligné qu’elle a été «marquée par une nette reprise de la production et de la productivité cotonnière» comparativement aux campagnes précédentes.

«La production de coton graine a atteint 412 646 tonnes avec un rendement de 1261 kg par hectare, ce qui est au niveau de la CEDEAO, la deuxième performance contre une production de 328 090 tonnes en 2016-2017 et un rendement de 955 kg par hectare», s’est félicité le porte-parole du gouvernement.

Cette amélioration du rendement a été favorisée par le démarrage effectif du zonage agro industriel institué en décembre 2016, a-t-il poursuivi, relevant également les meilleures conditions climatiques ainsi qu’une meilleure qualité des semences utilisées.

« Le niveau satisfaisant du rendement conjugué avec le niveau acceptable des prix internationaux ont permis de reverser aux producteurs un revenu brut en hausse de 25 %, soit 108 milliards de FCFA contre 86 milliards de FCFA au cours de la campagne précédente» a conclu Bruno Nabagné Koné.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment