Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les collectivités territoriales formées sur les procédures de contrôle et de régulation des marchés publics

Publié le mercredi 6 juin 2018  |  AIP


Yamoussoukro- L’Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) et la Direction des marchés publics (DMP) ont organisé mardi à Yamoussoukro, un séminaire de renforcement des capacités des collectivités territoriales sur « Les procédures de contrôle et de régulation des marchés publics », en vue de prévenir les difficultés dans les passations des marchés en Côte d’ Ivoire.

Le séminaire a réuni 50 acteurs chargés des passations des marchés des communes rattachées aux directions régionales des marchés publics de Yamoussoukro et de Bouaké.

Le président de l’ANRMP, Coulibaly Non Karna, a indiqué à l’ouverture des travaux que le séminaire vise à aider, par une approche de proximité, les collectivités territoriales sur les nouvelles procédures et le seuil de référence des collectivités dans la passation des marchés publics.

Le seuil de transfert qui était de 60 millions FCFA pour ce qui concerne les collectivités est maintenant de 30 millions F CFA. « Ce qui a changé, c’est que nous ne définissons pas la procédure de marché public par rapport à un seuil. Il y a ce qu’on appelle les procédures classiques et les procédures simplifiées, mais tout est marché public. Quelle que soit la collectivité en Côte d’Ivoire, elle doit passer des marchés. Ce qui n’était pas le cas pour certaines collectivités vu que le seuil était assez relevé », a expliqué le président de l’ANRMP.

M. Coulibaly a souligné qu’il ne suffit pas de faire des audits, de vider des contentieux, de bloquer des procédures mais d’aider les gens à éviter que des problèmes se posent. Il a exhorté les responsables des collectivités à aller au-delà de leur mission quotidienne et à travailler, à travers les commandes publiques, pour offrir l’espoir, la santé et le développement aux populations de leurs localités.

Au nom des des collectivités territoriales, le premier adjoint au maire de Ouellé, Sidi Traoré Alfred, a souhaité le renforcement des sessions de formation prenant en compte les différents acteurs des collectivités intervenant dans la chaîne de passation notamment les trésoriers et les maires, le relèvement du seuil de référence des collectivités, et la mise en place d’une équipe de suivi d’exécution des travaux dans les collectivités.

Le montant des marchés est passé de 120 milliards FCFA en 2010 à 500 milliards F CFA de marchés approuvés en 2016. L’ANRMP a formé 7886 personnes en 70 sessions et elle a rendu 230 décisions dont 51 ont conduit à des annulations de procédures, trois avis ont été formulés et 19 décisions ont fait l’objet de règlement à l’amiable. En outre, 36 entreprises ont été exclues pour deux ans pour toute participation aux marchés publics. L’ANRMP a réalisé trois études et six audits dont un en cours de réalisation.

nam/cmas
Commentaires


Comment