Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Vie associative : Première assemblée générale du Cercle Mutualiste de Bohioué et de Gbonogouélé (CEMUBO)

Publié le jeudi 7 juin 2018  |  Abidjan.net
Vie
© Abidjan.net par DA
Vie associative : Première assemblée générale du Cercle Mutualiste de Bohioué et de Gbonogouélé (CEMUBO)
Créé le 04 février 2017, le Cercle Mutualiste de Bohioué et de Gbonogouélé (CEMUBO) a tenu sa première assemblée générale, session budgétaire 2018 le samedi 02 juin 2018 au Musée de la civilisation d’Abidjan-Plateau en présence de monsieur GNEKPIE Gnahe, sous-préfet de Kpata.


Créé le 04 février 2017, le Cercle Mutualiste de Bohioué et de Gbonogouélé (CEMUBO) a tenu sa première assemblée générale, session budgétaire 2018 le samedi 02 juin 2018 au Musée de la civilisation d’Abidjan-Plateau en présence de monsieur GNEKPIE Gnahe, sous-préfet de Kpata.

Promouvoir la solidarité fraternelle, élaborer et gérer les projets de développement du village sont les objectifs assignés au CEMUBO.

C’est donc autour du thème « ensemble avec CEMUBO pour bâtir notre village » que des échanges conviviaux se sont tenus. La présentation de la mutuelle, la présentation du plan d’action 2018, l’examen et l’adoption du budget 2018 sont entre autres les points essentiels autour desquels, les ressortissants du département de Biankouma ont échangé.

Face aux problèmes liés au sous-développement, au foncier, à l’électrification et à la scolarisation, Zoh Diabaté, membre fondateur et président du CEMUBO se réjouit des différents acquis administratifs dont dispose désormais la mutuelle : « Les acquis actuels sont purement administratifs et cela nous réjouit. Nous sommes inscrits dans la deuxième phase d’électrification, le lotissement est en cours. Nous avons aussi obtenu l’agrément pour la construction d’un centre de santé intégré et ce sont des acquis en moins de six mois ».

Le président du CEMUBO poursuit en invitant tous les ressortissants du département de Biankouma à intégrer la mutuelle dans le seul but d’améliorer les conditions de vie des habitants des villages Bohioué et Gbonogouélé : « Un seul individu ne peut pas développer un village ». Pour lui, il est plus que nécessaire que chacun s’approprie la mutuelle afin de faciliter la réalisation de leurs projets.

Le Cercle Mutualiste de Bohioué et de Gbonogouélé qui est une mutuelle légalement constituée et reconnue par le pouvoir public tiendra sa prochaine assemblée générale en octobre ou novembre prochain.

DA
Commentaires


Comment