Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Guinée Equatoriale/Supposée tentative d’assassinat des opposants: Un grotesque mensonge orchestré et soutenu par l’opposition et certains médias occidentaux

Publié le jeudi 7 juin 2018  |  ONG Lutte contre la déstabilisation de l'Afrique
La
© Autre presse par DR
La gendarmerie équato guinéenne
Photo: Les forces de l`ordre équato-guinéenne


Encore un autre coup foireux de l’opposition équato-guinéenne contre le clan présidentiel. Cette fois-ci, les loups déguisés en agneaux parlent d’une tentative d’assassinat d’opposants par le pouvoir en place. Ce qui n’en est rien. Saisi de la question, le secrétaire général de l’ONG Lutte contre la déstabilisation de l’Afrique a investigué sur l’affaire. Il ressort de son enquête que cette histoire est un faux grossier.
«Depuis plusieurs semaines maintenant, nous avons infiltré le territoire de la Guinée Equatoriale avec des enquêteurs dans le but d’en savoir plus sur les questions d’assassinat dont parlent certains leaders de l’opposition équato-guinéenne, relayée par certains médias occidentaux et soutenus par des personnalités occidentales. Selon les premiers éléments de réponse à la disposition de nos enquêteurs, l’opposition et ses acolytes occidentaux manifestent la volonté de déstabiliser la Guinée Equatoriale dont les desseins cachés seraient d’en faire une Libye bis. Le scénario utilisé pour évincer Kadhafi du pouvoir est identique que le bal des sorciers pratiqué en Guinée Equatorial. On commence par les fameux procès des biens mal acquis, ensuite on s’adonne à une campagne de propagande outrancière sur la dictature des dirigeants en place. Après, on fait entrer en jeu, une opposition bien formatée avec des propositions de contrats déjà signés, qui dénonce des assassinats tous azimuts, des tortures et des brimades sur le peuple. Enfin, l’on viendra brandir des enquêtes de soit disant ONGs de droits de l’homme pour achever la salle besogne», a soutenu en substance, Ibn Marwan, dans une déclaration. Un mode opératoire qu’il dit connaître, pour l’avoir expérimenté dans son pays la Libye, lors de l’offensive militaro-diplomatique lancée contre le Guide Mouammar Kadhafi. «Sur quels éléments concrets, l’opposition se base-t-elle pour accuser Malabo d’assassinat ? Quels sont les résultats de l’enquête qui leur permet d’alléguer catégoriquement une telle assertion ?», s’est-il interrogé. Pour lui, nul n’est à l’abri de la mort. Elle peut se trouver dans le camp du pouvoir comme s’en prendre à l’opposition et même au citoyen lambda. Ibn Marwan tient à préciser que la mort est d’abord et avant tout un phénomène naturel. De ce fait, il recommande des autopsies pour s’assurer des causes réelles du décès d’une tierce personne avant d’accuser à tort, d’honnêtes citoyens. «Selon certaines indiscrétions, les opposants équato-guinéens n’hésitent pas à sacrifier eux-mêmes leurs propres parents, pour faire accuser le pouvoir en place. Nous pensons que les leaders de l’opposition qui parlent d’assassinat comme projet de société dans le but de déstabiliser la Guinée Equatoriale le font juste pour leurs intérêts égoïstes sans tenir compte des milliers de pertes en vies humaines que les conséquences de leurs actes pourraient engendrées. Rêvent-ils d’une Guinée Equatoriale à l’image de la Libye ? Pour moi, ce genres de politiciens ne doivent pas avoir leur place en Afrique», menaça-t-il. Pour terminer, il a partagé son rêve d’une Afrique meilleure. Celle qui dit non à la guerre, à la déstabilisation et aux coups d’Etat. «J’invite la société civile africaine à dénoncer par tous les moyens, les bourreaux de l’Afrique. Pour notre part, nous allons aller en guerre contre les médias occidentaux à la solde de certaines autorités dont le but ultime est de déstabiliser les Etats africains en causant des milliers de morts. Nous n’hésiterons pas un seul instant à les citer publiquement», a-t-il averti.
Maméry Gamakaté
Commentaires


Comment