Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ouverture à Abidjan d’un atelier de lancement de la «Balance des paiements 2017»

Publié le vendredi 8 juin 2018  |  APA
Ouverture
© Abidjan.net par Cyprien Kouassi
Ouverture d`un atelier de formation des journalistes par le Trésor Public à Abidjan
Mardi 16 Janvier 2018. Abidjan-Plateau. M. Assahoré Jacques, directeur général du Trésor et de la Comptabilité Publique a procédé à l`ouverture du séminaire de formation des journalistes afin que ceux-ci puisse approfondir leur connaissance sur les instruments financiers émis par le Trésor Public. Photo : Assahoré Jacques, DG du Trésor Publique


Un atelier de lancement de l’enquête «Balance des paiements 2017» s’est ouvert, jeudi, à Abidjan à l’initiative de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, en collaboration avec la Direction nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Suite aux retards constatés dans la production des comptes extérieurs au titre des années 2013 et 2014, dont les taux de réponse étaient respectivement de 42,7% et 43%, des réformes ont été engagées par les autorités ivoiriennes, a rappelé à l’ouverture, le Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Jacques Konan Assahoré.

Ces actions, parmi lesquelles figure l’enquête de terrain, ont considérablement amélioré les taux de réponse au titre des balances des paiements 2015 et 2016, avec des taux respectifs de 69,5% et 85,4%.

En plus de ces bonds qualitatifs, ces balances ont pu être adoptées le 28 novembre 2016 pour la balance des paiements 2015 et le 27 Octobre 2017 pour la balance des paiements 2016, c'est-à-dire en année n+1.

« Ces résultats encourageants n’ont, toutefois, pas altéré notre engagement à réduire davantage les délais de production de nos comptes extérieurs que nous avons fixé au plus tard le 12 octobre pour cette année 2018, tout en visant également l’objectif de porter le taux de réponse au seuil maximal qui garantit la fiabilité des données », a ajouté M. Assahoré.

« De notre capacité à produire des données fiables et en temps réel sur les comptes extérieurs de notre pays dépendra donc la qualité et l’efficacité des politiques économiques à mettre en place », a soutenu le patron du Trésor ivoirien.

Poursuivant, il a souligné que « cette journée de lancement de l’enquête Balance des Paiements 2017, qui est une première en Côte d’Ivoire, constitue une des mesures innovatrices dont la réussite devrait permettre à notre pays de relever le défi de la fiabilité des données et de la réduction des délais de production tant voulues par les Autorités compétentes ».

« Je voudrais encourager tous les membres de notre Comité à étudier toutes les options pouvant nous permettre d’atteindre cet objectif afin que ce document puisse effectivement jouer son rôle d’aide à la décision », a ajouté M. Assahoré, exhortant également l’ensemble des acteurs du secteur privé, en particulier les Directeurs Généraux et Chefs d'entreprises, à marquer leur coopération en réservant un accueil chaleureux aux enquêteurs et en leur fournissant des réponses de qualité ».

Auparavant, le Directeur national de la BCEAO, Chalouho Coulibaly a salué les actions menées par la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique qui ont permis de produire ces deux dernières années, les données de la balance des paiements dans les délais requis, avec notamment un taux de réponse de 85,4% pour les comptes extérieurs de l’année 2016.

La Balance des paiements est un état statistique qui retrace, sous forme comptable l’ensemble des flux d’actifs réels, financiers et monétaires entre les résidents d’une économie et les non-résidents, au cours d’une période donnée.

Elle permet d’évaluer l’insertion de l’économie dans son environnement extérieur, d’identifier l’apparition de déséquilibres et de comprendre comment ces déséquilibres sont financés par le reste du monde. La Balance des paiements constitue en outre, une source contributive à l’élaboration de certains agrégats nationaux et apparaît ainsi comme un élément essentiel de la statistique nationale.

LS/APA
Commentaires


Comment