Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le SIETTA 2018 prévu du 8 au 10 novembre, à Abidjan

Publié le vendredi 8 juin 2018  |  AIP
Transformation
© Ministères par DR
Transformation de l’anacarde : Le Ministre Souleymane Diarrassouba lance officiellement la 3è édition du SIETTA
Le Ministre de l’Industrie et des Mines par intérim, M. Souleymane Diarrassouba, a lancé officiellement la 3è édition du Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA) dont le thème est : « transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour l’autonomisation de la jeunesse africaine ».


Songon - La troisième édition du Salon international des équipements et des technologies de transformation de l’anacarde (SIETTA) se tiendra du 8 au 10 novembre, au palais de la culture, a annoncé le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba.

Cette édition 2018 du SIETTA se tiendra autour du thème, « Transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour l’autonomisation de la jeunesse ».

« La transformation locale de l’anacarde constitue une priorité pour le gouvernement qui entend poursuivre ses efforts en faveur d’un développement intégré et durable de la filière anacarde en Côte d’Ivoire pour une valorisation plus accrue de l’anacarde afin de rendre l’industrie de l’anacarde attrayante pour la jeunesse», a rappelé le ministre du Commerce

Assurant l’intérim du ministre de l’Industrie et des Mines, il a informé, en outre, lors du lancement que « l’édition permettra également de mieux apprécier les coûts et les performances des équipements et de créer des liens d’affaires entre les acteurs de la chaîne de valeur».

Le ministre a lancé un appel à la mobilisation des opérateurs nationaux et internationaux en vue de prendre une part active afin que cette troisième édition connaisse un grand succès. C’est pourquoi, il demandé qu’une place de choix soit accordée aux équipementiers nationaux.

Pour cette année, le SIETTA aura la particularité d’être couplé à deux autres évènements majeurs du secteur mondial du cajou. Il s’agit du troisième conseil des ministres du Conseil international consultatif du cajou (CICC) et de la conférence annuelle de l’Alliance du cajou Africaine (ACA).

Dressant le bilan des éditions précédentes du SIETTA, le directeur général du Conseil du Coton et de l’anacarde, Dr Adama Coulibaly, a rappelé que «la première édition de ce salon a eu lieu en novembre 2014 au parc des sports de Treichville (Abidjan) autour du thème « Promouvoir les équipements et les technologies de transformation de l’anacarde pour une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020 » et a enregistré plus de 4500 participants ».

S’agissant du SIETTA 2016, il a fait savoir que cette deuxième édition dudit salon a enregistré 12.000 visiteurs et participants sur trois jours, avec une forte délégation internationale constituée d’experts, d’acheteurs de noix de cajou brutes et d’amandes ainsi que d’opérateurs du secteur du cajou.

La production actuelle de noix brute de la Côte d’Ivoire est estimée à 711 236 tonnes en 2017. Les quantités transformées localement ont évolué de 31 220 tonnes en 2013, soit 6,24% à 44 628 tonnes en 2017 pour un taux de transformation locale de 6,62%.

L’objectif du Gouvernement est d’atteindre un taux de transformation de 50% à l’horizon 2020.

tg/kg/fmo
Commentaires


Comment