Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Bemba acquitté: l’espoir de l’opposition pour Gbagbo en Côte d’Ivoire

Publié le lundi 11 juin 2018  |  RFI
CPI
© AFP par DR
CPI : l’ex Président Laurent Gbagbo devant les juges
Mardi 19 février 2013. La Haye. L’ancien président ivoirien comparait à la Cour pénale internationale (CPI), pour crime contre l’humanité.


'acquittement en appel de Jean-Pierre Bemba par la CPI a fait réagir l'opposition en Côte d'Ivoire. Condamné en première instance à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Centrafrique, l'ancien vice-président congolais a finalement été acquitté vendredi 8 juin. La majorité des juges d'appel de la CPI a estimé que de sérieuses erreurs dans le jugement avaient fait disparaître sa responsabilité pénale. A la suite de ce verdict, les soutiens de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, jugé depuis plus de deux ans à La Haye, aux côtés de son bras droit Charles Blé Goudé, se sont réjouis. Les deux hommes doivent aussi répondre de crimes de guerre et crimes contre l'humanité devant les juges de la CPI.

« Gbagbo arrive ! », titre le Quotidien d'Abidjan. « L'espoir désormais grand pour Gbagbo », renchérit Le Temps. Pour la « presse bleue » ivoirienne, proche de l'opposition, il n'y a pas de doute, l'acquittement, vendredi, par la CPI, de Jean-Pierre Bemba laisse présager une issue identique pour l'ex-président ivoirien. Un enthousiasme partagé par Georges Armand Ouégnin, président de la plateforme EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté) qui rassemble notamment la frange « dure » du FPI, le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo.

« Je crois que c'est un bon présage. M. Bemba vient d'être acquitté et pour ce qui est du président Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé, on a entendu les 82 témoins de l'accusation qui n'ont pas réussi à apporter suffisamment de preuves et c'est la raison pour laquelle nous restons très optimistes. Cette décision nous donne beaucoup d'espoir parce que nous pensons qu'il en sera de même pour le président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. On a toujours dit que quand on rentre à la CPI on n'en sort pas mais aujourd'hui cette décision prouve que l'on peut rentrer à la CPI et puis ressortir acquitté », a déclaré Georges Armand Ouégnin.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment