Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

En prélude au 4e diner gala de la Fondation Kalou, Mamaudou Diawara, secrétaire général de la Fondation donne des détails sur les nouveautés dans la collecte de fonds et les attentes des organisateurs

Publié le lundi 11 juin 2018  |  Abidjan.net
Fondation
© Autre presse par DR
Fondation Kalou: Diawara M, sécrétaire général
Mamaudou Diawara, secrétaire général de la Fondation Kalou


Dans quel cadre va se situer l’organisation de ce dîner gala ?

Nous sommes à la 4ième édition de notre dîner gala. C’est l’occasion pour nous de remercier tous ceux qui nous soutiennent depuis notre création. Les débuts ont été difficiles mais grâce à la force collective et la détermination de notre président Salomon Kalou, nous avons eu des avancées. Notre soutien à la petite enfance a pris de l’ampleur avec notre programme « OURS GIRLS ». Aussi, nous avons contribué à l’augmentation de la capacité de la prise en charge de la dialyse publique en créant et équipant des centres de dialyse. Toujours pour une meilleure prise en charge des insuffisants rénaux, lors de ce dîner gala, nous lèverons des fonds pour la première phase de la création d’un nouveau centre des reins.


Pourquoi avoir attendu avant de faire cette levée de fonds alors que la fondation existe depuis longtemps?

Nous n’avons pas attendu de faire cette levée. Depuis notre création, nous avons pris en charge des insuffisants rénaux directement, nous avons créé le 1er centre d’hémodialyse public décentralisé à Bouaké en 2013, en 2015 et 2016 nous avons équipé des centres de dialyse du SAMU (Adjamé et Gagnoa), notre expert néphrologue le Docteur Normand Michel a donné des conférences et formations sur les maladies du rein et les techniques de dialyse.

La particularité de cette levée de fonds est le projet qu’elle financera. Il s’agit de la création d’un centre des reins, ce centre sera composé d’une unité de dialyse moderne avec les dernières technologies (nous avons eu des accords avec les fabricants) ainsi que tous les services nécessaires à la bonne prise en charge de la maladie; et d’un programme de formation et d’information sur le rein et ses maladies qui nous permettra de mieux sensibiliser la population en collaboration avec les structures étatiques, les organisations non gouvernementales, les spécialistes du rein ( néphrologues, infirmiers de dialyse, aides-soignants, bio techniciens, etc…)


Quel montant visez-vous pour cette 4ième édition?

500 millions de francs CFA


Du nouveau dans l’organisation et dans la gestion des ressources aux malades? Pouvez-vous nous en dire plus?

La nouveauté sera notre niveau d’implication dans la gestion au quotidien du centre. Habituellement, la Fondation Kalou crée ou équipe les centres de dialyse et en fait don à l’Etat tout en faisant le suivi selon notre accord. Ce nouveau centre sera cogéré par la Fondation et l’Etat de la Côte d’Ivoire, il gardera son caractère humanitaire. Aussi, l’une des nouveautés sera les services périphériques.

Qui est attendu à ce Gala?

De nombreuses stars nationales et internationales du monde du sport, de la mode, de la musique, et de l’art; des hommes d’affaire locaux et étrangers, des diplomates, des représentants d’institutions, nos autorités locales.

Un dernier message à lancer?

Pour l’insuffisance rénale, Votre geste suffit.



Interview réalisée par Atapointe
Commentaires


Comment