Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Pluies à Abidjan: plus de 540 personnes dans des zones à risques d’Attecoubé à «relocaliser»

Publié le samedi 23 juin 2018  |  APA
Prix
© Abidjan.net par Marc Atigan
Prix d’Excellence 2016 de la commune la plus propre : Niablé et le Plateau remportent les 2ème et 3ème prix
Le Ministère de la Salubrité Urbaine et de l’Assainissement, a procédé à la remise ce Jeudi 10 Novembre 2016 aux Communes de Niablé et du Plateau, les 2è et 3è Prix d’excellence 2016 de la Commune la plus propre en présence du Ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration, Pascal Kouakou Abinan. Photo : Claude Paulin Danho, Maire de la Commune d`Attécoubé.


APA - Plus de 540 personnes installées dans des « zones à très haut risques » à Attecoubé, une commune dans l’Ouest d’Abidjan, devraient être « relocalisées », a indiqué vendredi à APA le maire Paulin Danho, en marge d’une cérémonie de « recueillement » autour des victimes des récentes pluies diluviennes.

« Nous sommes obligés de déplacer plus de 540 personnes qui sont malheureusement dans des zones à très haut risques qu’il nous faut relocaliser dans les familles et protéger pour faire passer la tempête des grandes pluies », a fait savoir le maire d’Attecoubé, Paul in Danho.

Au cours de cette cérémonie de « recueillement » autour des victimes des récentes pluies diluviennes, Patricia Yao, représentante de la Première dame, a annoncé la venue prochaine de Dominique Ouattara avec des vivres et non-vivres pour témoigner sa compassion et sa solidarité aux populations.

De fortes pluies ont occasionné dans la nuit de lundi 18 à mardi 19 juin 2018, 18 morts dans plusieurs quartiers à Abidjan, un décès à Tiassalé, dans la Région de l’Agneby-Tiassa (Nord-Ouest d’Abidjan) et un décès à Guiberoua (Centre-Ouest du pays), soit 20 morts. A Attecoubé, des éboulements de terrains ont fait six morts et deux blessés.

John Adjala, présent à la cérémonie, rapporte avoir perdu deux frères dans ce « désastre », un musicien de 30 ans et un apprenti tailleur de 27 ans qui dormaient dans la même maison, quand à 4h du matin un éboulement a projeté l’habitation de fortune dans laquelle ils se trouvaient.

Pélagie Kouadio Ahouba, la grand-mère de Samuel Christ Odachi, tient dans ses bras cet enfant de deux ans et demi, fils du musicien tué dans ce glissement de terrain. Visiblement anéantie, elle se dit « bousculée » face à cet incident « fort douloureux » qui a arraché cet artiste à l’affection de sa fille de 20 ans.

« La mère du petit Christ Samuel a perdu son père à trois ans et quand j’ai entendu que son géniteur est décédé, c’est comme si on allait revivre encore les mêmes histoires. Ma fille a perdu son papa à trois ans et son fils aussi perd son père à deux ans », dit-elle la gorge nouée d’émotion.

Zoumana Karamoko, lui, raconte que son petit frère a perdu sa femme et ses deux enfants. Le drame s’est produit autour de 5h GMT à Locodjro vers Mossikro suite à un éboulement qui a emporté « au moins trois à quatre maisons ». Son frère, ajoute-t-il, a pu heureusement sauver sa nièce.

Le gouvernement ivoirien a dégagé jeudi « une enveloppe d’urgence de 2 milliards Fcfa » suite aux pluies diluviennes qui ont fait 20 morts dans le pays. Ce montant devrait permettre la réalisation de mesures à l’endroit des victimes et de faire face aux questions d’assainissement.

AP/ls/APA
Commentaires


Comment