Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Décret relatif à la limitation d’âge des véhicules importés: les professionnels du secteur projettent une ‘’manifestation de masse’’ ce vendredi

Publié le mardi 26 juin 2018  |  Abidjan.net
Décret
© Abidjan.net par D.Tagro
Décret relatif à la limitation d’âge des véhicules importés: les professionnels du secteur projettent une ‘’manifestation de masse’’ ce vendredi
Mardi 26 juin 2018. Port-Bouët. Les professionnels du secteur projettent une ‘’manifestation de masse’’ ce vendredi pour dénoncer le décret relatif à la limitation d’âge des véhicules importés.


Les transitaires et importateurs de véhicules d’occasion projettent une ‘’manifestation de masse’’ vendredi prochain pour décrier le décret du 6 décembre 2017 pris en Conseil des ministre relatif à la limitation d’âge des véhicules importés à 5 ans. L’annonce a été faite ce mardi 26 juin 2018 au cours d’un point de presse au Centre pilote de Port-Bouët.

Pour leur porte-parole Cyrille Djéhi, secrétaire général du Syndicat de la nouvelle génération des transitaires et importateurs de véhicules d’occasion de Côte d’Ivoire (SNGTIVO-CI), « c’est un décret impopulaire, irréaliste et drastique dans la mesure où il va supprimer plus de 4 millions d’emplois directs et 10 millions d’emplois indirects ». Cette initiative a été prise, a-t-il indiqué, en excluant les vrais acteurs du secteur de l’automobile. Pis encore, a-t-il insisté, « ce décret pris à la hâte par le ministre des Transports, approuvé par le Président de la République vient battre en brèche la politique de création massive d’emplois». Il a relevé qu’au regard des difficultés de l’État à donner de l’emploi aux jeunes, car le secteurs emploie les aconiers, les dockers, les vendeurs de pièces détachées, les vendeurs de véhicules d’occasion, les agents de transit, les passeurs en douanes, les commissaires agréés en douane, les garages autos, les transporteurs etc., le gouvernement doit surseoir à ce décret et engager des discussions approfondies avec les acteurs du secteur en vue de trouver des solutions concertées.

Mohamed Ouattara, président de Regards citoyens, le gouvernement doit revoir sa copie parce que « ce décret est inique, il n’a pas de sens».


Quant à Camara Djibril, vice-président de l’Union nationale des exploitants des taxis-compteurs de Côte d’Ivoire, il pense que la raison de pollution de l’environnement évoquée par le gouvernement ne tient pas la route « parce qu’il y a des véhicules de 5 ou 10 ans qui ne polluent pas forcément». L’État gagnerait, selon lui, à faire la guerre aux véhicules qui sont en train mauvais état et qui circulent dans le pays au lieu de s’accrocher à ce décret de limitation d’âge des véhicules importés.

Pour rappel, le décret interdisant l’importation de véhicules de plus de 5 ans pour les voitures particulières et les taxis, 7 ans pour les minibus de 9 à 34 sièges et pour les camions de 5 tonnes maximum, 10 ans pour les bus de plus de 34 sièges, les camions de 5 à 10 tonnes et pour les camions de plus de 10 tonnes, entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

D.Tagro
Commentaires


Comment