Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Inhumation des victimes des inondations : La Ministre Mariatou Koné assiste à la levée et réitère le yako du Gouvernement.

Publié le vendredi 29 juin 2018  |  Ministères
Inhumation
© Ministères par DR
Inhumation des victimes des inondations : La Ministre Mariatou Koné assiste à la levée et réitère le yako du Gouvernement.
Vendredi 29 Juin 2018. Abidjan. La salle Felix Houphouet Boigny d’Ivosep à Teichville a refusé du monde malgré le temps pluvieux. Parents, amis et connaissances des six personnes rappelées à DIEU lors la forte pluie du 18 au 19 juin dernier ont tenu à être présents avant l’ultime voyage.


La salle Felix Houphouet Boigny d’Ivosep à Teichville a refusé du monde malgré le temps pluvieux. Parents, amis et connaissances des six personnes rappelées à DIEU lors la forte pluie du 18 au 19 juin dernier ont tenu à être présents avant l’ultime voyage.

Dans cette ambiance de tristesse à la cérémonie de levée des corps, le Professeur Mariatou Koné, Ministre en charge de la Solidarité a réitéré le « yako » du Gouvernement aux familles endeuillées, aux populations d’Attecoubé. « Je voudrais réitérer la compassion et les sincères condoléances du gouvernement et de la Nation ivoirienne aux parents et aux familles des victimes des pluies diluviennes de la commune d’Attecoubé. Ces morts doivent nous interpeler sur nos responsabilités dans la vie en société » a rappelé la Ministre.
Par ailleurs, elle a invité l’assistance à tirer les leçons de ce drame afin d’éviter à l’avenir des pertes en vie humaine. En effet, avant les fortes pluies annoncées par la météo cette année, le Gouvernement avait sensibilisé les populations à quitter immédiatement et définitivement les zones à risques dont le quartier Mossikro d’Attecoube.

Danho Claude Paulin, Maire de la commune d’Attecoubé, visiblement affecté a consolé les familles et les encouragé les à accepter cette réalité. Aux personnes disparues, le premier magistrat de la commune à prieé DIEU à les accepter dans son royaume. «Chers frères, allez en paix, que le Tout-puissant vous accueille dans son paradis. Attecoubé ne vous oubliera pas » a-t-il soutenu.

Visiblement très affecté, Karamoko Mamadou qui a lui seul a perdu son épouse et ses deux enfants des six personnes décédées est resté digne dans la douleur. «
Apres les prières des communautés chrétiennes et musulmanes, les six corps ont été portés en terre dans l’après midi du jeudi 28 juin au cimetière de Yopougon.
Commentaires


Comment