Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Détention d’étudiants à la MACA : la Renaissance étudiante et scolaire (RETS) plaide pour la libération des membres de la FESCI ( déclaration)

Publié le lundi 2 juillet 2018  |  RETS
Le
© Autre presse par DR
Le bureau exécutif national de la RETS


À la faveur des examens de fin d’année (2017-2018), et suite à l’arrestation des élèves et étudiants détenus depuis le 28 mai 2018, à la MACA, la Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire plaide la clémence du président de la république, chef de l’Etat et du Gouvernement pour leur libération.


En effet, le jeudi 28 mai 2018, une grève de la FESCI a entrainé l’arrestation de 13 élèves et étudiants qui, à ce jour, sont détenus à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA).

Après différentes démarches menées par le bureau exécutif national de la Renaissance Etudiante et Scolaire (RETS) dirigée par son premier responsable KOUASSI IBRAHIM, il ressort que parmi ces détenus, certains sont candidats au Baccalauréat session 2018 qui débutera le lundi 02 juillet 2018, et d’autres au BTS session 2018, qui se déroulera du 16 juillet au 04 Aout 2018.

Le Bureau Exécutif National de la RETS reconnaissant les efforts consentis par le gouvernement ivoirien en général, et en particulier le Président de la République de la Cote d’Ivoire, et conscient des efforts menés dans le cadre de l’amélioration du système éducatif ivoirien, sollicite le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour implorer la clémence de S.E.M. ALASSANE OUATTARA, et celle du gouvernement afin que les camarades détenus depuis le 28 mai 2018, recouvrent la liberté.

La RETS appelle la FESCI et les associations d’Etudiants à plus de retenue et de concertation pour un milieu universitaire et scolaire apaisé favorable à une vie studieuse.

Convaincus de l’intérêt que porte le Président de la République à la jeunesse ivoirienne et aux élèves et étudiants en particulier, et vu que nous sommes au début du baccalauréat session 2018, la Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire (RETS) par la voix de son premier responsable, remercie d’avance les autorités politiques pour leur mansuétude.




Pour le bureau exécutif national de la RETS

KOUASSI IBRAHIM
Commentaires


Comment