Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) dévoile son volume d’affaires de 10 milliards d’USD à sa 18 assemblée générale

Publié le lundi 2 juillet 2018  |  ACA
L’Agence
© Autre presse par DR
L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA dévoile son volume d’affaires de 10 milliards d’USD à sa 18 assemblée générale
Abidjan, le Jeudi 28 juin 2018. L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) a tenu sa 18e Assemblée Générale Ordinaire à Abidjan, co-organisée par le gouvernement de la Côte d’Ivoire, qui est le deuxième pays de l’Afrique de l’Ouest à devenir membre.


L’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) a tenu le 28 juin 2018, sa 18e Assemblée Générale Ordinaire à Abidjan, co-organisée par le gouvernement de la Côte d’Ivoire, qui est le deuxième pays de l’Afrique de l’Ouest à devenir membre. L’ACA prévoit y ouvrir un bureau plus tard cette année ainsi qu’un bureau régional à Cotonou.

L’ACA planifie son expansion en Afrique de l’Ouest depuis plusieurs années déjà, en commençant par une entente de collaboration avec la CEDEAO, qui pourrait amener le bloc de pays de l’Afrique de l’Ouest à adhérer à l’institution de Nairobi. On estime que le Nigéria et le Ghana sont les deux pays de la région les plus susceptibles de devenir membres dans les mois à venir, suivis par le Cameroun et le Burkina Faso.

Dans l’allocution d’ouverture de l’Assemblée Générale de l’ACA, le représentant du ministre de l’économie et des finances, s’est adressé aux délégués et a souligné l’importance de l’ACA pour le développement de la région et de l’Afrique toute entière.

« Le continent est en train d’adopter un modèle qui rassemble les pays, car nous estimons que l’Afrique devrait mobiliser ses forces pour se renforcer elle-même. L’ACA est une institution africaine créée par l’Afrique, pour l’Afrique. Les délégués représentant nos États membres de l’Afrique croient en cette mission et l’ACA interviendra pour offrir un soutien en couvrant les risques et en facilitant les investissements et le commerce en Afrique, » a mentionné M. George Otieno, Directeur Général de l’ACA.

Les délégués de l’Assemblée ont approuvé les états financiers de 2017, dans lesquels l’ACA a affiché des résultats record en 2017, pour la sixième année consécutive. Elle a en effet déclaré un bénéfice net de 10 millions d’USD, soit une hausse de 55 %, et des expositions brutes de 2,4 milliards d’USD. L’ACA prévoit également verser des dividendes à ses actionnaires pour la toute première fois.

Fort de ces résultats solides continus, l’assureur panafricain poursuit une stratégie visant à aider les gouvernements à accéder à du financement plus abordable. Les assureurs internationaux fournissent de l’assurance aux prêteurs à titre d’exigence juridique, mais historiquement ils ne disposaient pas de la capacité voulue pour couvrir beaucoup de prêts dans les pays africains, ce qui excluait généralement les prêts à long terme. Les pays africains se sont trouvés désavantagés en raison de leur notation ‘spéculative’. Mais comme institution africaine notée ‘A’ par S&P, l’ACA peut substituer sa propre notation à celle de ses États membres et offrir l’assurance requise. Ces dernier peuvent ainsi accéder à du financement à taux réduit – une réduction pouvant atteindre jusqu’à 100 pb par année par exemple, pour des prêts de 250 à 350 millions d’USD.


« Nous sommes semblables à un partenaire silencieux, mais un élément très important de toute transaction. Les assureurs comme l’ACA couvrent des investissements et des transactions commerciales qui ne sauraient aller de l’avant sans notre intervention. Nous ne consentons pas de financement direct, mais nous sommes des acteurs clés dans l’octroi de ces prêts et la conclusion de ces transactions, » a ajouté John Lentaigne, Directeur de la Souscription de l’ACA.

En 2017, l’ACA a mis en place des mesures afin d’être prête à offrir ce genre de soutien. Premièrement, elle se concentre sur les grandes transactions stratégiques afin de soutenir les priorités de développement des gouvernements. En 2017, par exemple, l’ACA a assuré un prêt de 159 millions d’USD consenti à Ethiopian Airlines pour appuyer l’expansion de son parc d’aéronefs. Dans ce cas-ci, le soutien de l’ACA contribue à faire progresser le programme de développement de l’Afrique. Dans le contexte de l’établissement d’une zone de libre-échange pour le continent, les lignes aériennes telles qu’Ethiopian seront des acteurs clés en facilitant le mouvement des marchandises et des gens en Afrique.

En 2017, l’ACA a également renforcé sa gouvernance afin de pouvoir être fin prête à élargir son rôle en Afrique. En restructurant son Conseil d’Administration, qui prévoit maintenant une rotation, une représentation équitable selon la région et l’apport de nouveau talent, l’Agence peut désormais mieux accommoder l’élargissement de son actionnariat. Cette démarche a débouché sur la nomination d’un nouveau Conseil d’administration et Président. Le nouveau Président, Dr Yohannes Ayalew Birru, est Directeur Général de The Ethiopian Development Research Institute.

En plus des changements apportés au Conseil d’administration, l’ACA élargit sa présence dans des marchés clés, et ouvrira des bureaux au Bénin, qui servira de carrefour de l’ACA pour l’Afrique de l’Ouest, en Côte d’Ivoire et en Éthiopie. Et tout aussi important, l’ACA modifiera sa marque dans le but de mieux représenter son nouveau positionnement de partenaire d’assurance-investissement stratégique pour l’Afrique et dans le monde entier.



ACA
Commentaires


Comment