Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement du Projet de Gestion durable des Terres: Les parties prenantes sensibilisées sur la problématique, au cours d’un atelier

Publié le mercredi 4 juillet 2018  |  Abidjan.net
Atelier
© Ministères par DR
Atelier relatif à la problématique du projet durable des Terres
Mercredi 04 juillet 2018. Abidjan. Le ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable en partenariat avec l’Onu-Environnement et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) a organisé un séminaire relatif au du lancement du projet Gestion Durable des Terres (GDT)


Cinquante séminaristes issus d’ONG, du Bureau National des Etudes Techniques et de Développement (BNETD) et des Ministères de l’Environnement, des Eaux et Forêts et du Plan se réunissent les 4 et 5 Juillet 2018 à Angré, dans le cadre du lancement du projet Gestion Durable des Terres (GDT). Cette activité, organisée par le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable en partenariat avec l’Onu-Environnement et le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) visait à donner aux parties prenantes sus-évoquées un aperçu du Projet Gestion Durable des Terres (GDT) et les sensibiliser sur la problématique en question.

Au nom des partenaires, M. Adamou Bouhari, Chef de Programme Biodiversité et Dégradation des Terres FEM/Onu-Environnement a expliqué, lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier ce mercredi, que ledit projet est un processus qui, du point de vue écologique, va servir d’outil à l’État pour une prise de décision. A l’en croire, une mission d’experts investira le terrain pour faire une évaluation qui sera consignée dans un rapport, transmis in fine au MINSEDD pour la prise de décision. ‘’Il s’agit d’analyser la situation de dégradation des sols par endroits et des migrations des zones du Nord vers le sud et l’ouest, de renforcer les compétences pour savoir gérer la fertilité des sols et augmenter la production…il faut donc établir les causes fondamentales dues à la perte de fertilité des terres pour envisager des solutions et maîtriser la migration des populations’’, a-t-il clarifié.

Monsieur Koutoua Alain, Directeur de la région des Lagunes du MINSEDD représentant Madame la Ministre Anne Désirée Ouloto, a indiqué, avant d’ouvrir les assises, que la gestion de la terre est une préoccupation majeure dans le monde, en rappelant le thème de la Journée mondiale de la lutte contre la sécheresse et la désertification : ‘’La Terre a de la valeur, investissez-y’’. Pour lui, l’avènement du Projet GDT est une grande opportunité à saisir afin de protéger les sols contre toute dégradation, d’accroitre les rendements agricoles et d’arrêter les infiltrations des parcs et réserves. Aussi a t-il exprimé les remerciements de la tutelle aux Partenaires Techniques et Financiers au premier rang desquels le FEM et Onu-Environnement.

Le Coordonnateur du Projet, M. Kouadio Jean, Point focal national de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la dégradation des terres a, dans son mot de bienvenue, salué les séminaristes qui ont fait le déplacement et appelé leur attention pour les quarante-et-huit heures de réflexion.
Commentaires


Comment