Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

IFC et le gouvernement de Côte d’Ivoire publient une feuille de route pour atteindre les objectifs en matière de développement du secteur des énergies renouvelables d’ici à 2030

Publié le lundi 9 juillet 2018  |  IFC
Distinction:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Distinction: cérémonie de décoration des meilleurs employés de CI-Energies
Jeudi 21 Juin 2018. Abidjan. La société des Énergies de Côte d`Ivoire( CI-Energies) a honoré son personnel ce jour en présence des Ministres Thierry Tanoh et Jean-Claude Kouassi. C`était au cours d`une cérémonie de décoration qui a eu lieu à la salle des fête du Sofitel Hôtel Ivoire. Photo: Thierry Tanoh, Ministre du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des Énergies Renouvelables


IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale et le ministère ivoirien du Pétrole, de l'Energie et du Développement des Energies Renouvelables ont publié le 5 juillet une feuille de route qui trace la voie à suivre pour atteindre l'objectif du pays d’accroitre à 42% la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici à 2030. Cet objectif est intitulé Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN).

« Débloquer l'investissement privé : une feuille de route pour atteindre l’objectif du pays de générer 42% de l’électricité à partir des énergies renouvelables d'ici à 2030 », est le résultat d'une série de dialogues entre plus de 100 acteurs du secteur de l'énergie représentant notamment les secteurs public et privé, la société civile et les institutions de financement du développement. La feuille de route identifie une variété de défis et propose des solutions concrètes qui, avec l'appui du gouvernement et d'autres acteurs, aideront la Côte d'Ivoire à atteindre son objectif en matière de développement des énergies renouvelables.

Les engagements pris par les pays dans le cadre de l'Accord de Paris sur le Climat en 2015 ont généré d'énormes opportunités d'investissement dans plusieurs secteurs. Selon une étude récente d’IFC, ces engagements représentent un potentiel d'investissement au niveau mondial estimé à 23 000 milliards de dollars. La Côte d'Ivoire est l'un des premiers pays à engager systématiquement le secteur privé pour aider à identifier les opportunités d'investissement associées à la CPDN.

Alzbeta Klein, Directeur et Chef du Département Climate Business d’IFC a déclaré : « La Côte d'Ivoire vise à être un hub économique pour l'Afrique de l'ouest ainsi qu'un précurseur dans le domaine des énergies renouvelables. Avec la mise en place de politiques gouvernementales efficaces, la réalisation de l'objectif en matière d'énergies renouvelables peut créer une opportunité d'investissement de 9 milliards de dollars au bénéfice du pays d'ici à 2030 ».

La feuille de route met également l'accent sur l'objectif de la Côte d'Ivoire de parvenir à un accès quasi universel à l'énergie d'ici à 2020. Les prochaines étapes de la feuille de route comprennent l'élaboration d'une plateforme pour un engagement continu entre les parties prenantes. IFC continuera à mobiliser le secteur privé, le gouvernement de la Côte d'Ivoire et les autres institutions de financement du développement autour du dialogue public-privé dans le secteur des énergies renouvelables.

IFC est un acteur majeur dans la promotion de solutions favorables à l’environnement, portées par le secteur privé. Au cours du dernier exercice fiscal, IFC a investi plus de 3,8 milliards de dollars et a mobilisé 3,2 milliards de dollars supplémentaires en financements à long terme dans des projets intelligents sur le plan climatique, de la production d'énergie renouvelable à l'efficacité énergétique, en passant par l'agro-alimentaire, les financements verts et les bâtiments écologiques.

IFC (Société financière internationale), membre du Groupe de la Banque Mondiale, est la plus importante institution internationale d’aide au développement au service du secteur privé dans les pays émergents. IFC travaille avec plus de 2 000 entreprises dans le monde et mobilise son capital et son expertise pour créer des opportunités là où elles font défaut. Au cours de l’année fiscale 2017, IFC a consacré près de 19.3 milliards de dollars d’investissements à long terme et mobilisé son capital, son expertise et son influence pour accroître la capacité du secteur privé à participer aux efforts mondiaux de lutte contre la pauvreté et plus de prospérité partagée.
Commentaires


Comment