Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Renforcement de capacités: 25 Ongs formées sur les mécanismes régionaux et internationaux qui régissent la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples

Publié le lundi 9 juillet 2018  |  Abidjan.net
Renforcement
© Abidjan.net par D.Tagro
Renforcement de capacités: 25 Ongs formées sur les mécanismes régionaux et internationaux qui régissent la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples.
Lundi 9 juillet 2018. Abidjan. Atelier de renforcement des capacités de 25 Ongs sur les mécanismes régionaux et internationaux qui régissent la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples. Photo: N’Djomou De Achille, Magistrat, Directeur des droits de l’Homme au ministère de la Justice et des droits de l’Homme


Actions pour la protection des droits de l’Homme (APDH), avec l’appui financier de la Commission nationale des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (CNDHCI) a organisé ce lundi 9 juillet 2018 à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités de 25 Ongs sur les mécanismes régionaux et internationaux qui régissent la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples.

Cette rencontre vient offrir à la société civile et la population ivoirienne, l’occasion de se familiariser avec la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples en tant qu’organe juridictionnel africain, ainsi que les mécanismes internationaux et régionaux qui la fondent, de se l’approprier, dans l’optique d’en faire un levier supranational et un recours important dans la défense des droits des personnes vivant en Côte d’Ivoire.

Il s’agira, notamment, au cours de cet atelier de créer et animer, à travers l’organisation d’un procès simulé, un cadre d’échanges et de promotion des droits de l’Homme et d’appropriation des mécanismes de fonctionnement de cette Cour.

Les Ongs, a indiqué, N’Djomou De Achille, Magistrat et par ailleurs Directeur des droits de l’Homme au ministère de la Justice et des droits de l’Homme, sont un maillon très important dans la mise en œuvre de la politique nationale en matière de promotion, de protection et de défense des droits humains. Aussi les a-t-il invitées « à être de plus en plus professionnelles dans la conduite de vos activités ».

Nontihes Koné, première vice-présidente de APDH, a indiqué pour sa part, que « les textes universels et régionaux sont des maillons très importants de la mise en œuvre de la promotion ». Soulignant que « les personnes formées aujourd’hui ont donc la lourde charge d’en assurer le relais dans leurs organisations respectives et autour d’elles ».


Stéphane Koué Ourigbalé, Chef de service Droit civil et politique à la CNDHCI a exprimé la joie de son institution à accompagner l’APDH dans ce projet. Il a souhaité que cet atelier de renforcement des capacités de 25 Ongs sur les mécanismes régionaux et internationaux qui régissent la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples se déroule dans de bonnes conditions.


D.Tagro
Commentaires


Comment