Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Haut Sassandra: 498 candidats affrontent les examens scolaires de l’enseignement technique et de la formation professionnelle

Publié le mercredi 11 juillet 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Formation
© Abidjan.net par Serge T
Formation professionnelle: démarrage des compositions au concours d`entrée dans les établissements publics
Lundi 04 Septembre 2017. Abidjan. Le secrétaire d`Etat chargé de l`enseignement Technique Monsieur Touré Mamadou a effectué une visite dans quelques centres de composition pour s’enquérir du déroulement des épreuves au concours d`entrée dans les établissements publics.


Les épreuves écrites des examens scolaires de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, pour la session 2018, ont débuté le mardi avec plus de 13 000 candidats repartir sur toute l’étendue du territoire.

Dans la région du Haut Sassandra , ce sont au total 498 repartis dans les 3 filières dont 212 au brevet d’études ( BT), 51 au brevet d’études professionnel ( BEP) et 235 au Certificat d’aptitude professionnel ( CAP) qui ont affronté depuis le mardi matin, les épreuves écrites dans l’unique centre d’examen de la région, au centre bureautique de communication et de gestion ( CBCG) de Daloa, qui prendra fin le vendredi prochain.

Procédant au lancement des épreuves , en présence du directeur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, N’Golo Adama, le secrétaire général 2 de préfecture, Glao Alexandre, a demandé aux étudiants d’éviter le stress, la tricherie et de ne pas utiliser les téléphones portables qui sont interdits.

Pour sa part , l’inspecteur Tapé Alain, président du centre d’examen du CBCG a invité les candidats à être sereins : “ On va vous évaluer sur ce que vous avez appris .” , les a-t-il rassurés.
C’est pourquoi, mettant l’accent sur l’interdiction du téléphone portable dans l’enceinte du centre d’examen , pour les candidats et les surveillants, il a indiqué que l’objectif de cet examen “ est de sortir de bon produit, c’est-à-dire avoir des candidats qui sortent et qui sont aptes pour les entreprises.” , a-t-il indiqué.


Beker Yao , Correspondant à Daloa
Commentaires


Comment