Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Investiture du Bureau Régional des femmes Dan du Guémon: le discours du parrain, Simon Doho, député de Bangolo

Publié le jeudi 12 juillet 2018  |  Partis Politiques
Investiture
© Partis Politiques par DR
Investiture du Bureau Régional des femmes Dan du Guémon: le discours du parrain, Simon Doho, député de Bangolo
Le Député de Bangolo (Zibiao-Tahouaké) était parrain de l`investiture du Bureau Régional des femmes Dan du Guémon dirigé par Mme Rabellin. La cérémonie s`est déroulée, le samedi 7 juillet 2018 à la place Henri Konan Bédié de Duékoué en présence de près de 2.000 personnes selon les organisateurs. Ci-dessous le discours du parrain.


« (…) Je suis venu vous féliciter pour toutes ses nombreuses actions que vous avez déjà initiées et qui portent déjà leurs fruits au bénéfice de l’autonomisation de vos sœurs.
Je suis venu vous remercier pour les femmes DAN ainsi que pour toutes les autres femmes que vous avez aidées avec des broyeuses de manioc, la location de terrain pour la culture de riz et de manioc, pour le prêt à hauteur de 4 Millions de FCFA que leur avez octroyé pour accroître le revenu de leurs activités (…)

Il est important de construire des écoles pour nos enfants, construire des routes pour faciliter notre circulation dans les meilleures conditions de sécurité, construire des centres de santé plus proches de nos populations, d’avoir de l’eau potable dans nos villes et villages pour notre bien être, bref il est important de construire toutes les infrastructures et les équipements nécessaires à notre sécurité ainsi qu’à l’amélioration de notre cadre de vie.
il est aussi important et surtout Urgent de travailler à réduire en priorité le niveau de pauvreté de nos familles ; il est urgent d’exploiter tout le grand potentiel agricole que nous avons chez nous pour permettre à nos familles d’avoir un revenu décent; la demande qu’elle soit nationale, sous régionale ou internationale en produits vivriers, riz, maïs, gombos, manioc, aubergines, tomates, piments, est énorme.

En 2017, notre pays a importé plus 1.342.000 tonnes de riz blanchi. Cette consommation qui coûte au pays plus 200 Milliards de FCFA équivaut à environ 130.000 hectares de riz bas-fonds. Dans le Guémon, avec la volonté et la détermination nous pourrons, demain, aisément atteindre l’exploitation de plus de 10.000 hectares de riz ; soit une production estimée à 150 à 200.000 tonnes de riz par an. La demande en manioc pour produire de la farine pour le pain, produire l’attiéké, du Placali, est aussi forte sur le plan national qu’international. Une boule d’attiéké de 500 FCFA à Abidjan revient 1300 Fcfa à Paris et 5.000 Fcfa à New- York. Nous pouvons, dans notre région, exploiter toutes ces opportunités pour augmenter le revenu de nos familles (…) Grâce à vous les femmes, nous allons y arriver. Nous allons devenir le premier producteur de riz de notre pays et nous allons transformer ce riz ici chez nous dans le Guémon; devenir premier producteur de manioc, de maïs en Côte d’Ivoire et faire la transformer ici dans le Guémon. Nous allons produire du poisson d’eau douce et créer des moyens de conservation et de distribution modernes, nous allons produire du piment, du gombo, des aubergines que nous allons transformer ou distribuer en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.

Bref nous allons transformer le Guemon pour en faire le Grenier de la Côte d’Ivoire. Nous allons alors retrouver le dynamisme économique et social nécessaire à un développement équilibré de notre région. Un développement au bénéfice de tous les acteurs dans tous les secteurs (c’est-à-dire : transport, construction, commerce, industrie, emploi etc…). Alors des industriels, des commerçants, des banques viendront chez nous pour contribuer à l’accélération de ce nouveau dynamisme. Je prends toujours l’exemple des villes chez nous qui ont connu un rayonnement économique, des grands marchés, dans le passé : Kouibly, Facobly, bangolo, Dieouzon, Zeo etc… Leur rayonnement économique s’est éteint parce que leurs marchés n’ont plus rien à proposer comme produits. Les populations se sont appauvries, elles n’ont plus de pouvoir d’achat, donc les commerçants ne viennent plus (…) Cette phrase du poète français Paul Dorey nous interpelle : « la douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté » (…) Il est important d’être solidaires entre Dans pour vivre et exprimer les particularités de notre groupe ethnique, mais il est encore plus important de partager cette solidarité avec tous les frères et sœurs avec lesquelles nous vivons dans un même air géographique. Nous sommes tous et toutes d’horizons, d’origines, d’ethnies diverses mais notre plus grande richesse c’est d’avoir comme dénominateur commun la Côte d’Ivoire. Notre idéal commun c’est de construire une nouvelle nation fraternelle, solidaire et prospère.

Vous avez raison, le projet du développement solidaire doit commencer ici dans le Guémon, la où la crise socio politique a laissé des marques douloureuses. Il s’agit pour nous tous d’abandonner définitivement les esprits, les comportements, les agissements sectaires, xénophobes, claniques qui détruisent notre projet de développement dans la fraternité pour regarder désormais l’autre comme un frère, une sœur (…) Après les temps de douleurs que nous avons traversés ces dernières années, notre N’ZASSA s’est déchiré, ensemble nous devons le recoudre ; chaque couleur dans le N’ZASSA a toute sa place pour la beauté du tissu, je dirais de notre région. Vous avez la responsabilité d’être au devant de cette importante mission collective. Demain, nos enfants se souviendront qu’un jour nous avons, tous dans le Guémon, pris notre destin en main pour bâtir une région dans la Diversité et la fraternité agissantes que nous leur avons légué dans la prospérité. Ils se souviendront que nous avons pris la décision d’user de la fraternité pour surmonter les douleurs du passé (…) "

Simon Doho
Député de Bangolo (Zibiao-Tahouaké)
Parrain de l’Investiture du Bureau Régional des Femmes Dan du Gémon
Commentaires


Comment