Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Uemoa: les Etats invités au respect de la convergence économique avant fin décembre 2019

Publié le vendredi 13 juillet 2018  |  APA
Entretien
© Présidence par DR
Entretien du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, avec le Président de la Commission de l`UEMOA, M. Abdallah Boureima
Jeudi 12 juillet 2018. Palais de la Présidence de la République. Le président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara s’est entretenu avec le Président de la Commission de l`UEMOA, M. Abdallah Boureima.


Trois pays sur huit au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) respectent les critères de convergence économique dont le délai est prévu à « l’horizon du 31 décembre 2019 », a indiqué jeudi à Abidjan le président de la Commission de l’organisation, Abdallah Boureima.

Le président de la Commission de l’Uemoa s’exprimait à l’issue d’un entretien au palais présidentiel ivoirien avec Alassane Ouattara, président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’organisation régionale.

« Nous avons un horizon certes très proche, fixé à l’horizon du 31 décembre 2019, mais nous demeurons confiants », car « les ministres ont pris des mesures dans le cadre des projections triennales de cette question de pouvoir respecter les critères de convergence », a assuré M. Boureima.

Il a fait observer que le plus important des critères de la convergence économique est « le déficit budgétaire qui devrait être ramené au maximum à 3% du Produit intérieur brut (PIB) » au niveau de chaque pays de l’Union.

Les résultats de la convergence économique « sont en progression » et « nous avons enregistré trois pays qui respectent les critères de convergence », tandis que « les autres respectent au minimum deux critères », a-t-il poursuivi.

Cette rencontre intervient à la suite d’une invitation de M. Ouattara en vue d’une séance de travail sur l’état de mise en œuvre des décisions de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement du 10 avril 2017 et l’examen des dossiers et points inscrits à l’ordre du jour de la prochaine conférence des chefs d’Etat.

Le champ des échanges a à cet effet couvert tous les domaines de l’intégration régionale, ainsi que les questions de croissance, en passant par le marché commun, les politiques sectorielles et le cadre de l’harmonisation de la gouvernance de la finance publique.

Les critères de la convergence au niveau de l’union sont définis par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, dont le président en exercice est le chef de l’Etat ivoirien. Il a, selon M. Boureima, donné des « recommandations pour peaufiner les dossiers » pour le prochain Sommet.

AP/ls/APA
Commentaires


Comment