Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les acteurs de la filière mangue travaillent à la mise en place d’une interprofession

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  AIP
Des
© Autre presse par DR
Des mangues


Ferkessédougou - Une délégation du comité ad-hoc en mission de sensibilisation dans le cadre de la mise en place de l'interprofession de la filière mangue a tenu lundi à la préfecture de Ferkessédougou, une séance de travail avec les différents acteurs et les organisations professionnelles agricoles (OPA) du département, a constaté l'AIP.

Le délégation conduite par El hadj Mamadou Coulibaly, vice-président du comité, a échangé avec les différents acteurs de la chaîne des valeurs de la filière mangue de Ferkessédougou, sur la mise en place de l'interprofession.

Selon M. Coulibaly, deux délégations du comité ad-hoc que dirige Pascal Nembellissini parcourent les zones de production en vue de sensibiliser les producteurs, exportateurs, techniciens de récolte, transporteurs, transformateurs, grossistes,entre autres, ainsi que les différentes OPA sur la nécessité pour eux de s'organiser en interprofession.

Le secrétaire général de préfecture, Kouadio Séraphin, en procédant à l'ouverture des travaux, a exhorté pour sa part les acteurs de Ferkessédougou à mieux s'impliquer dans ces travaux de réflexion qui vont jeter les bases de la mise en place de leur organisation, précisant que l'union fait la force.

"Le regroupement est nécessaire, absolument nécessaire. Nous avons un consultant qui va bientôt arriver pour un recensement. Nous avons invité tous nos pairs à aller vers la direction régionale de l'Agriculture pour la mise à jour de leurs fichiers", a indiqué le vice-président du comité ad-hoc.

Les travaux ont porté sur les activités du comité ad-hoc, son bilan à mi-parcours, l'importance d'une interprofession, sa mise en place, les recommandations du Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) et les perspectives.

"Il a été ressorti lors des échanges que tous les cinq collèges éprouvent des difficultés. Au niveau de la commercialisation, au niveau de l'entretien des vergers, avec la mouche des fruits, etc. Ces problèmes connaîtront une fin avec la mise en place de notre interprofession", a assuré M. Coulibaly.

La pré-assemblé générale de la mise en place de l'interprofession aura lieu en novembre à Odienne et l'assemblée générale se fera en décembre à Korhogo.
(AIP)
ti/cmas
Commentaires


Comment