Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lutte contre la pauvreté et gestion des risques : Deux institutions bancaires unissent leurs forces

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  Minut eco
Lutte
© APA par Amah Saliou
Lutte contre la pauvreté et gestion des risques : Deux institutions bancaires scellent leur union
Abidjan le 14 juillet 2018. Dans le but de lutter contre la pauvreté ,les Groupes Afriland Firt Bank et Coris Bank ont décidé d`acter leur étroite collaboration par la signature d`un accord-cadre


Partageant la même vision et la même culture, Les Groupes Afriland Firt Bank et Coris Bank ont décidé d’acter leur étroite collaboration ce samedi, par la signature d’un accord-cadre.

Cet accord va notamment mettre en synergie les capacités opérationnelles et les expériences afin de renforcer les capacités d’intervention sur le marché.

Il s’agit également de « renforcer la capacités de nos collaborateurs pour le financement de l’économie africaine » assure Idrissa Nassa, Président de Coris Bank.

« Le fait que ce partenariat soit signé en Côte d’Ivoire n’est pas anodin car c’est le centre névralgique de l’économie de l’UEMOA et les deux groupes bancaires sont représentés dans le pays. Il s’agit d’une opportunité pour le secteur des affaires en Côte d’Ivoire. On pourra financer et accompagner les

entreprises de manière plus efficace » a-t-il assuré.

Dans le même sens, le président d’Afriland First Group, Dr Paul Fokam soutient que les deux institutions africaines ont compris qu’il faut être ensemble pour ne pas se perdre : «Seul on est sur d’être perdu; Ensemble, on est sur d’aller très loin. Nous formons une famille et nous devons travailler ensemble. Le monde est un monde de risque et partager le risque est une très bonne chose » a-t-il ajouté, invitant les deux entités à partager la connaissance et l’innovation pour grandir ensemble.

Les deux groupes bancaires ont décidé de mutualiser leurs efforts en partageant les risques, les expériences et les formations pour faire face aux défis des marchés dans lesquels les deux banques sont engagées et pour gagner davantage sur le terrain de la concurrence.

A court et moyen terme, cet accord va permettre respectivement de travailler ensemble sur les dossiers commun en divisant les risques que chaque banque ne pourrait pas tenir seule et travailler sur les aspects d’innovation, les relations de correspondance bancaire, etc...

Il s’agira enfin de mieux servir l’Afrique en renforçant les capacités de financement des PME qui sont le corps de métier des banques africaines et réduire la pauvreté sur le continent dont l’économie tourne autours entre 80 à 90% du secteur informel.
Commentaires

Sondage
Lutte
© APA par Amah Saliou

Lutte
© APA par Amah Saliou


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Comment