Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : Ouattara évoque le « transfert du pouvoir à une nouvelle génération en 2020 »

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  Jeune Afrique
Assemblée
© Abidjan.net par Marc Atigan
Assemblée générale constitutive du parti unifié RHDP
Le Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire a abrité ce lundi 16 juillet 2018, l`Assemblée générale constitutive du parti unifié RHDP, en présence de plusieurs personnalités dont le président de la République, président d`honneur du RHDP Alassane Ouattara et de plusieurs milliers de militants.


À l'occasion de l’assemblée générale constitutive du parti unifié RHDP, lundi, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a évoqué la présidentielle de 2020... suggérant qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a levé un coin du voile sur son programme pour la présidentielle de 2020, le 16 juillet à Abidjan, lors de l’assemblée générale constitutive du parti unifié, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dont il a été désigné président. Étaient présents tous les ministres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) d’Henri Konan Bédié ainsi que des présidents d’institutions issus de cette même formation comme Charles Koffi Diby (Conseil économique et social), Jeannot Ahoussou-Kouadio (Sénat), Théophile Ahoua N’doli (Inspection générale d’État), et le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan.

Dans une allocution très attendue, le chef de l’État a laissé entendre de manière assez transparente qu’il n’envisageait pas de briguer un troisième mandat, voyant le nouveau parti comme une sorte d’ANC (le parti de Mandela) aux couleurs locales pour conduire les destinées du pays pendant encore des décennies. « Le RHDP est né de la vision clairvoyante de chacun d’entre nous, bien plus importante que nos ambitions personnelles et les ambitions de nos partis. Cette alliance durera, elle vivra.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment