Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Plaidoyer pour la réhabilitation de l’internat du Lycée professionnel de Jacqueville

Publié le mercredi 18 juillet 2018  |  AIP


Songon - Sur cinq bâtiments de l’internat du Lycée professionnel de Jacqueville, deux situés sur le même site que l’établissement, abandonnés depuis près d’une décennie sont en ruine.

"Depuis la fin de la crise postélectorale, des bâtiments de ce pensionnat n’accueillent plus des étudiants stagiaires et des élèves éloignés de leur famille", a expliqué le président de l’Amicale du personnel du Lycée, Martial Dacoury, soutenant que les populations déplacées lors de la crise ont dégradé presque tous les dortoirs.

Dorénavant, les élèves ainsi que les étudiants stagiaires sont pour la plupart contraints d’aller louer des chambres ou des maisons entre condisciples à des coûts souvent un peu élève afin de poursuivre leurs formations en toute sérénité malgré la pauvreté de certains parents.

Ces chambres spacieuses avec ces salles des deux bâtiments de l’internat sont devenues un dépotoir. Les fenêtres n’existent pratiquement plus, les murs de ces enceintes sont délabrés, les robinets ne fonctionnent plus, des serpents rodent dans les bâtiments abandonnés parce qu’ils sont encerclés par une broussaille. Les illustres bâtiments risquent de s’affaisser bientôt si rien n’est fait.

A côté de cet aspect, ces bâtiments sont prisés par des dealers qui les squattent bien souvent, a-t-on appris, à l’insu de l’administration du Lycée professionnel de Jacqueville.

Cette partie de l’internat n’existe, en fait, que de nom. Il peut être réhabilité pour servir toujours de logements aux élèves et étudiants stagiaires du lycée, selon l’administration.

Avec un effectif de 2106 élèves, soit 1943 garçons et 163 filles, le Lycée professionnel de Jacqueville a ouvert ses portes en février 1984. Il compte quatre filières en Brevet de Technicien (BT) et une filière en Brevet de Technicien Supérieur (BTS) et est dirigé par N’Guessan N’Zi.

tg/cmas
Commentaires


Comment