Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Démarrage de l’étude exploratoire des procédures en vigueur dans l’administration publique de la HABG

Publié le jeudi 19 juillet 2018  |  AIP
N`Golo
© Autre presse par DR
N`Golo Coulibaly, Médiateur de la République


Abidjan - L’étude exploratoire des procédures en vigueur dans l’administration publique, initiée par la Haute Autorité pour la bonne gouvernance (HABG), démarre officiellement ce jeudi.

Mise en œuvre par l’Institut national de la statistique (INS), l’étude intègre les initiatives déployées par la HABG en vue de prévenir et lutter contre la corruption et les infractions assimilées conformément à ses attributions. Elle (l’étude) a été lancée officiellement en juin.

Cette étude, à terme, permettra à l’institution d’élaborer la stratégie nationale de lutte contre ces fléaux qui contrarient la marche de la Côte d’Ivoire vers le développement.

Au total, 11 structures représentant divers secteurs de l’administration notamment la Santé l’Education, les Douanes, les Impôts, le Trésor, la Justice, les Transports, la Construction vont accueillir les équipes de l’INS.

Les points focaux désignés dans ces différentes administrations présents à la cérémonie officielle de démarrage, mercredi, dans les locaux de la HABG, ont été renseignés sur les modalités pratiques de la mise en œuvre de l’étude. Ceux-ci ont également eu des précisions quant au rôle qu’ils auront à tenir.

L’objectif, selon le conseiller du président de la HABG, Lassina Coulibaly, est de doter ces administrations d’instruments de prévention efficaces « face à la complexité des actes de corruption et infractions assimilées ».

« Il s’agit ici de vérifier si les balises à ne pas franchir pour tomber sous le coup de la loi, pour acte de corruption, de concussion ou de prise d’intérêt etc. sont encore présents. Si elles ne le sont pas, il va falloir les poser de sorte à améliorer notre dispositif de lutte », a-t-il expliqué, en outre, lors de la cérémonie de démarrage.

« Il nous faut poursuivre nos efforts en vue de prévenir la survenue d’actes de corruption. L’étude que nous avons confiée à l’INS entre dans le cadre de cette quête. C’est en cela que nous y attachons du prix », a insisté M Coulibaly.

(AIP)

kg/fmo
Commentaires


Comment