Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Art et Culture

Côte d’Ivoire/ Ouverture de la phase finale de la 7e édition du FENACMIS à Bouaké

Publié le mardi 24 juillet 2018  |  AIP


Bouaké, 23 juil (AIP)-La 7e édition du Festival national des arts et de la culture en milieu scolaire en Côte d’Ivoire (FENACMIS), grand forum artistique et culturel, s’est ouvert, lundi, à Bouaké, en présence de la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, et son collègue de la culture Maurice Bandama.

Cette 7e édition du festival scolaire se déroulera sur cinq jours, avec à l’affiche, 11 disciplines inscrites au programme notamment, le théâtre, le grand-journal, la danse, le chant-chorale, la poésie, dessin/peinture, le cinéma, la cuisine, le tissage de pagne et l’entrepreneuriat numérique (le Web art Créativité).

Du thème général, «Civisme et engagement de tous pour une école de qualité», découlent les sous-thèmes des différentes disciplines inspirés des grands défis du moment relatifs notamment, la problématique des grossesses précoces, l’autonomisation de la jeune fille à travers l’entrepreneuriat, l’unité et la cohésion dans la diversité culturelle, le civisme fiscal, la valorisation du patrimoine culturel, le civisme, la lutte contre l’exploitation des enfants et la gestion durable de l’environnement.

D’une participation de 32% des directions régionales en 2012, le festival qui connaît de plus en plus un engouement, selon le commissaire général, Foussou Francis, enregistre une participation de 77% cette année, avec 1126 acteurs répartis dans 79 troupes du primaire, 94 troupes du secondaire, 13 troupes d’élèves-maîtres enseignants et 34 coordonnateurs.

«Au-delà de son caractère festif, le FENACMIS se présente à tous comme une opportunité originale pour mettre en scène ces questions brûlantes qui nous interpellent tous à bien des égards», a indiqué la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara.

Elle a salué le travail abattu par ses collaborateurs pour la réussite de cet événement, exhorté les encadreurs des festivaliers à plus de vigilance, avant d’inviter les festivaliers à la sagesse et au respect des consignes qui leur seront données.

Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama, saluant l’initiative de sa collègue, a signifié que cette initiation des enfants aux arts et à la culture, depuis le bas âge, contribuera à former des citoyens de qualité. Car, estime-t-il, les arts et la culture ne sont pas de simples aliments complémentaires de l’âme, mais des aliments substantiels pour l’homme.

(AIP)

nbf/fmo
Commentaires


Comment