Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Cohésion sociale : La Ministre Mariatou Koné invite Gadji Celi, Serge Kassy, Abou Galiets et François Kency à regagner le pays

Publié le mercredi 25 juillet 2018  |  Ministères
Victimes
© Ministères par DR
Victimes des pluies diluviennes : La Ministre Mariatou Koné réceptionne les dons de la CIE et la SODECI
Lundi 02 juillet 2018. Abidjan. Une forte délégation de la compagnie ivoirienne d’Electricité CIE et de la Société de Distribution d’Eau de Côte d’Ivoire (SODECI) conduites par Dominique Kacou et Basile Ebah, respectivement directeurs généreux de ces deux entreprises ont remis un important don de vivres et de non vivres et Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. le Professeur Mariatou Koné.


Gadji Céli, Serge Kassi, Abou Galié, François Kenci pour ne citer que ces artistes ont été invités par la Ministre Mariatou Koné à regagner la mère patrie la Côte d’Ivoire en vue de prendre une part active dans le processus de réconciliation.

La Ministre en charge de la Cohésion sociale a fait cette annonce le mardi 24 juillet 2018 dans les locaux du Programme National de Cohésion sociale (PNCS).
C’était à l’occasion d’une cérémonie de remise de chèque à l’artiste Gnagbo Paul dit Paul Madys qui a volontairement répondu à l’appel du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.

« La cohésion se fait aussi par la culture. La Côte d’Ivoire les attend pour qu’ensemble nous puissions construire main dans la main notre nation la Côte d’Ivoire », a invité le Professeur Mariatou Koné.

En outre, la Ministre a saisi l’occasion pour inviter la classe politique à l’apaisement. « Au moment où nous pensions avoir tourné définitivement les pages tristes de l’histoire récente pour préparer en toute sérénité les élections à venir, les régionales et les municipales, mais surtout celles de 2020, nous voilà de nouveau tourmentés par des propos d’une violence inouïe, qui nous font craindre le pire », avant de s’interroger : « la Côte d’Ivoire se prépare-t-elle à renouer avec les violences verbales et physiques signes précurseurs de violences politiques et électorales? ». C’est pourquoi elle encourage à la culture de la paix. « Houphouët nous a enseigné que le dialogue est l’âme des forts, Gbagbo nous a enseigné : asseyons-nous et discutons, Alassane Ouattara nous recommande de vivre ensemble.

Pour ce faire nous devons nous parler. Nous devons construire notre pays ensemble dans la paix, la convivialité, la courtoisie, la fraternité et la solidarité », a-t-elle insisté.
Commentaires


Comment