Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Yagba Dogbo (ex-dirigeant Africa Sports) : « Je ne vais pas m’asseoir là pour que quelqu’un vende les joueurs et prenne l’argent»

Publié le jeudi 26 juillet 2018  |  LInfodrome
Yagba
© LInfodrome par DR
Yagba Dogbo (ex-dirigeant Africa Sports)


Dans la troisième et dernière partie de l’entretien qu’il a accordé à Linfodrome, l’ex-responsable des supporters de l’Africa Sports d’Abidjan, Yagba Dogbo, déclare qu’il peut revenir à une seule condition…

Pensez-vous que vous pouvez revenir dans les instances dirigeantes de l’Africa Sports ?

Oh ! Il n’est pas impossible. Quelqu’un a dit : « On ne dit jamais ! ». Il n’est pas impossible que je revienne, mais j’ai dit une chose. J’ai dit que celui qui va me recruter maintenant à l’Africa Sports va me payer comme un professionnel puisque moi, je suis un professionnel. Je ne vais pas m’asseoir là pour que quelqu’un vende les joueurs, il prend l’argent et puis moi, je dis, je suis là pour l’amour du club. C’est faux ! A l’Asec Mimosas là-bas, ce n’est pas comme ça que les choses se passent. L’Asec, c’est une entreprise. On avait nos amis là-bas qui étaient des professionnels. Ils avaient des moyens de déplacement, ils avaient des indemnités. Celui qui doit prendre l’Africa Sports doit le transformer en une entreprise du secteur sportif où les gens qui y travaillent sont des professionnels qui sont indemnisés. Et puis les autres supporters viennent au stade, ils achètent leur ticket d’entrée. Leur gain, c’est le résultat sportif. Donc celui qui vient, a obligation de résultat pour que les supporters soient heureux. Les supporters achètent le spectacle, les produits dérivés. Et le président paye les professionnels qui travaillent avec lui. Si c’est comme ça, je reviens. Mais si c’est pour dire non, non, je ne reviens plus. Parce que je sais ce que j’ai fait à l’Africa Sports et j’ai bien fait ! Tous les présidents m’ont recruté, tout le monde avait besoin de moi à cause de mon professionnalisme.
... suite de l'article sur LInfodrome

Commentaires


Comment