Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des gardes pénitentiaires menacent de bloquer les prisons lundi

Publié le jeudi 26 juillet 2018  |  AIP


Dimbokro- Le collectif de l'administration des gardes pénitentiaires, composé du syndicat national du personnel des agents pénitentiaires de Cote d'Ivoire (SYNAPAPCI) et du syndicat des agents pénitentiaires de Côte d'Ivoire (SYAPCI), veut bloquer les prisons ivoiriennes par un mouvement de gréve de 72h, à compter du 30 juillet.

Dans un préavis signé des secrétaires généraux Kouadio Gboko Stéphane du SYNAPAPCI et Konan Koffi du SYAPCI et dont copie est parvenue à l'AIP, mercredi, le collectif réclame de meilleures conditions de vie et de travail, entre autres la prime de suggestion, la prime de contagion et les baux impayés.

"Les gardes pénitentiaires sont au nombre de 3000 environ sur toute l’étendue du territoire national à travailler dans des conditions précaires", a souligné la note. Elle a précisé que la décision de débrayage émane d'une Assemblée générale du collectif tenue le 14 juillet à Abidjan.

"Si les revendications ne sont pas satisfaites jusqu'au 2 août, nous entamerons une grève illimitée", a menacé le collectif, faisant observer qu'au cours de ce débrayage des mesures seront appliquées dans les prisons à savoir la fermeture des établissements pénitentiaires, la réintégration de tous les détenus hospitalisés et la suspension de tous les services extérieurs. Il n'y aura également pas de défèrement, ni d'extradition, ni de visites de parents aux détenus.

"Tous les agents pénitentiaires doivent rester, au cours de ce mouvement de grève devant les maisons d’arrêt et de correction et attendre les instructions de leur syndicat", fait noter la note, plaidant pour un règlement urgent de leurs préoccupations.

ik/fmo
Commentaires


Comment